Economie

Comment payer 14 millions d’euros nets d’impôts à Zlatan Ibrahimovic ?

Lors de sa signature au PSG, la presse s’est entêtée à fournir le montant du salaire de Zlatan Ibrahimovic. De sources sûres, il est évalué à 14 millions d’euros, net d’impôts. Cette mention « net d’impôts » frappe le monde du football. Comment le PSG va-t-il réussir à payer un tel montant avec la nouvelle tranche d’imposition bientôt mise en place par le gouvernement Hollande. Eléments de réponse…

Le salaire de la star suédoise du PSG atteint des montants jamais connus en Ligue 1. Les plus gros salaires tournant autour de 5 millions d’euros il y a encore trois saisons, le PSG assure une belle inflation des plus gros salaires. Mais les 14 millions d’euros gagnés par le talentueux Zlatan sont net d’impôts. Et Nasser El Khelaifi l’a souligné lors de la présentation de l’avant-centre : « Le PSG respecte les lois françaises ».

impôts Zlatan Ibrahimovic

Le président du PSG, Nasser Al Khelaifi, tient à respecter les lois françaises.

Mais alors comment le PSG va parvenir à assurer un tel revenu à Ibrahimovic malgré la nouvelle tranche d’imposition bientôt mise en place par le gouvernement Hollande ? En effet, les salaires au-dessus d’un million d’euros annuel seront imposés à hauteur de 75%. Si le PSG ne trouve aucun dispositif pour contourner cette loi, le club devra s’acquitter d’une somme autour de 70 millions d’euros pour assurer le salaire net de son joueur phare. Cela correspond au budget des Girondins de Bordeaux pour l’ensemble de la saison (ndlr : 5ème budget de Ligue 1).

Plusieurs dispositifs pour contourner la loi

Mais il existe bien quelques subterfuges pour contourner la lourde fiscalité française. Le premier de ces dispositifs est sans doute le plus agressif. Il consiste à verser le salaire d’Ibrahimovic sur un compte basé à l’étranger. Il faut alors se débrouiller pour que le joueur ne soit pas considéré comme fiscalement français. Ce système, réalisable par l’intermédiaire de paradis fiscaux, n’est pas sans risque. Par le biais d’accords bilatéraux de plus en plus nombreux, le fisc parvient souvent à remonter jusqu’à la personne concernée. Et les amendes sont alors salées…

Le deuxième dispositif est plus conforme aux lois. Il suffit de faire fonctionner le régime des impatriés. Ibrahimovic ayant vécu plus de 5 ans à l’étranger, il n’aura aucun mal à obtenir ce statut. Mais ce système permet au PSG de réaliser une économie de seulement 30%. Il est beaucoup moins intéressant que le système évoqué précédemment.

Enfin, la dernière possibilité est de déclarer le salaire en revenus exceptionnels. Cela permet d’appliquer le principe de quotient. Alors, une moyenne sur deux ou quatre années sera réalisée et le joueur sera imposé sur cette moyenne. N’ayant pas gagné de revenus en France les années précédentes, il pourra alors faire baisser la somme due au fisc lors des premières années de son contrat.

Réactions politiques

Les réactions politiques n’ont pas tardé après l’annonce du salaire de la star suédoise. Valérie Fourneyron, ministre des sports, a rappelé l’importance d’un fair-play financier pour cesser la surenchère des salaires. Quant à la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, elle a indiqué qu’il n’y aurait aucune exception pour les footballeurs concernant la nouvelle tranche d’imposition. Elle a même tenu à rajouter une petite dose de démagogie : « Entre nous, je crois que le revenu touché par le joueur que vous évoquez a choqué beaucoup de gens… »

PSG fiscalité française

La ministre des sports, Valérie Fourneyron, compte sur le fair-play financier pour lutter contre l’inflation des salaires…

Si les hommes politiques ont préféré insister sur l’important montant du salaire, il est dommage qu’ils ne se soient pas attardés sur les bienfaits pour l’économie française. Car si les dirigeants du PSG respectent les lois françaises, c’est plus de 50 millions d’euros par an qui devraient rentrer dans les caisses de l’Etat en impôts et autres charges patronales. Cela constitue un beau pactole en période de morosité économique…

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer