Economie

Vers la mise en place d’un salary cap dans le championnat russe ?

Après avoir instauré des quotas de joueurs étrangers au sein des effectifs des clubs professionnels russes, la fédération de football russe envisage d’instaurer un salary cap afin de mettre fin aux déficits importants enregistrés par les clubs de la Russian Premier League. Une réforme qui suscite l’inquiétude des stars du championnat. Explications…

A un peu moins de trois ans de l’organisation du Mondial 2018, la fédération russe de football compte mettre en place une série de réformes afin d’assainir financièrement le championnat de première division du pays. La fédération souhaite notamment mettre fin aux sanctions prononcées par l’UEFA envers différents clubs du pays au cours des dernières saisons pour non-respect du fair-play financier. Des sanctions qui privent notamment le Dynamo Moscou de compétition européenne pour les quatre prochaines saisons.

S’inspirant de la Major League Soccer, la fédération russe envisage d’instaurer un salary cap au sein des formations de l’élite russe. Les joueurs âgés de plus de 23 ans ne pourraient plus gagner plus de 2 millions de roubles par mois, c’est-à-dire 41 000 $. Une somme qui sera cappée à un niveau encore inférieur pour les joueurs âgés de moins de 23 ans.

stars championnat russe

La mise en place d’un salary cap pourrait faire fuir les stars du championnat russe comme Hulk

Toujours suivant le système américain, cinq joueurs désignés pourront échapper à ce capping. Néanmoins, seulement trois joueurs pourront être âgés de plus de 23 ans. Malgré cette tolérance, la mise en place d’un tel dispositif inquiète les joueurs étrangers des gros clubs russes qui perçoivent des salaires bien plus importants, payés en devises étrangères.

En plus de s’attaquer aux salaires, la fédération russe souhaite également mettre fin plus globalement aux déficits importants enregistrés par les clubs russes lors des dernières saisons. A l’image du fair-play financier de l’UEFA, la fédération envisage de mettre en place une limite de pertes financières à hauteur de 750 millions de roubles (7,6 M$) concernant la période 2015-17. La masse salariale ne devra pas dépasser la barre des 60% des revenus opérationnels.

L’actuel ministre russe des sports, Vitaly Mutko, qui est pressenti pour prendre la tête de la fédération russe en septembre, soutient les propositions émises par la RFU. Du côté des patrons de clubs russes, les propositions suscitent une vive inquiétude quant à la compétitivité du championnat lors des saisons à venir…

Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer