Economie

Le SC Heerenveen va-t-il passer sous pavillon chinois ?

Actuel 13ème d’Eredivisie, le club d’Heerenveen pourrait connaître un changement actionnarial lors des mois à venir. Une entreprise chinoise, spécialisée dans le financement d’événements sportifs, est intéressée par l’acquisition du club néerlandais au savoir-faire reconnu en matière de formation. Explications…

Un nouveau club européen va-t-il passer sous pavillon chinois ? D’après les informations relayées par la presse locale néerlandaise, le SC Heerenveen susciterait l’intérêt grandissant d’un groupe chinois concernant l’acquisition du club. Ainsi, le groupe Beijing Successful Investment Management (BSIM) aurait déjà soumis une proposition à hauteur de 35 M€ pour racheter l’intégralité des parts du club. Un deuxième scénario, avec une proposition à hauteur de 23 M€ pour simplement devenir actionnaire majoritaire, a également été soumis à l’actuel Board du club néerlandais.

Si la transaction est loin d’être réalisée, la direction de BSIM est très motivée pour rapidement devenir actionnaire majoritaire de la formation néerlandaise. Néanmoins, l’actuel président du SC Heerenveen, Jelko van der Wiel, aurait mis son véto quant à une cession du club à BSIM car ce dernier s’interrogerait sur les motivations réelles du groupe chinois. Pourtant, afin de donner des garanties sur le financement du club, BSIM a également déjà préparé un contrat de sponsoring maillot pluriannuel au montant important.

Via l’achat du SC Heerenveen, la firme chinoise BSIM, notamment spécialisée dans le financement de grands événements sportifs, souhaiterait développer ses activités en Europe en élargissant son carnet d’adresses au sein du Vieux Continent. De plus, le club SC Heerenveen dispose également d’excellentes infrastructures concernant la pratique de la natation et de la gymnastique qu’il loue à plusieurs clubs importants des Pays-Bas. Une activité qui rapporte de lucratifs revenus au club néerlandais. Il s’agit également de deux sports très populaires en Chine et BSIM envisage déjà de développer d’importantes synergies afin d’accroître ses activités.

sc heerenveen bsim

Pourquoi la société BSIM souhaite-t-elle racheter le club d’Heerenveen ?

Néanmoins, dans cette transaction, BSIM pourrait également être soutenue par l’Etat chinois qui pousse ses entreprises à investir dans le football pour améliorer le niveau local. Via l’acquisition du SC Heerenveen, BSIM profiterait du savoir-faire du club néerlandais en matière de formation pour l’importer dans certaines académies chinoises.

En début de saison dernière, le club néerlandais d’ADO Den Haag, a également été racheté par un groupe chinois spécialisé dans l’événementiel sportif, United Vansen Sports. Outre le développement de ses activités, UVS cherche avant tout à améliorer la formation au sein des académies chinoises en nouant de multiples partenariats avec son club néerlandais. Ainsi, les formateurs d’ADO se rendront régulièrement en Chine pour transmettre leur savoir. Les meilleurs éléments des académies chinoises partenaires pourront également à l’avenir réaliser un stage parmi la formation néerlandaise. Néanmoins, depuis l’arrivée de United Vansen Sports à sa tête, ADO Den Haag n’a pas forcément fait un bond en avant sur le plan sportif : ayant achevé le dernier exercice au 9ème rang, le club occupe actuellement une triste 15ème place en ce début de saison 2015-16….

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

Articles populaires

To Top
Tweetez
Partagez
Partagez

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer