Marketing

Les sélections nationales pourront-elles arborer des sponsors sur leurs maillots ?

Si certaines fédérations souhaitent depuis plusieurs années ouvrir le débat au sujet de l’introduction de sponsors sur les tenues officielles, la FIFA s’est pour le moment toujours refusée à discuter autour de cette réforme. Mais la donne pourrait changer dans les années à venir avec notamment l’élection d’un nouveau président le 26 février prochain. Explications…

Alors que la commission d’éthique empêche pour le moment Michel Platini de faire campagne pour l’élection présidentielle de la FIFA, ses concurrents en profitent pour avancer et dévoiler peu à peu leurs propositions. Dernièrement, c’est le candidat sud-africain Tokyo Sexwale qui s’est prêté à cet exercice en publiant un manifeste de 14 pages, afin de divulguer les grandes lignes de son plan de réformes et ses principales propositions.

Si le document contient quelques banalités – comme une redistribution floue des réserves financières de la FIFA aux fédérations ou encore un élargissement du format de la Coupe du Monde en intégrant plus de sélections – Tokyo Sexwale a également émis de fortes propositions dont certaines sont en complète rupture avec les idéaux prédominants des précédents mandats.

Ainsi, l’homme d’affaires sud-africain, ayant fait fortune dans l’exploitation de mines dans son pays, souhaite rouvrir le débat autour du sponsoring des sélections nationales. En d’autres termes, Tokyo Sexwale ne serait pas fermé au sponsoring maillot des sélections nationales qui est actuellement interdit par la FIFA. Si les sélections ont le droit de nouer des partenariats commerciaux – qu’elles peuvent arborer sur leurs tenues lors des séances d’entraînement – les tenues portées lors des rencontres officielles organisées par la FIFA ou leur confédération sont vierges de tout sponsor si ce n’est la présence du logo de l’équipementier. Pour Sexwale, la libéralisation des accords de sponsoring permettrait aux fédérations d’empocher plusieurs millions de revenus de sponsoring supplémentaires par saison et d’assurer leur autonomie financière.

Outre le sujet du sponsoring maillot, Sexwale souhaite également mettre en place le plus rapidement possible deux réformes majeures. La première consiste à créer une commission de 11 experts indépendants chargés de conseiller la FIFA dans sa gouvernance. La deuxième réforme propose de renforcer les pouvoirs de l’ « Anti-Racism Task Force », sujet sur lequel Sexwale possède une grande légitimité en raison de ses actions menées en Afrique du Sud pour lutter contre l’apartheid. Enfin, en homme libéral qu’il incarne, Sexwale veut également créer un Sponsors’ Forum qui sera organisé chaque année par la FIFA.

Concernant le développement du football, Tokyo Sexwale souhaite accorder une attention particulière à l’Inde et la Chine. Il milite également pour la correction des inégalités économiques. Dans l’élaboration de son programme, Sexwale occulte totalement les voix de l’Europe de l’Ouest pour se concentrer sur les autres territoires. Ce dernier estime certainement que les votes des fédérations européennes se concentreront très certainement sur Michel Platini ou, le cas échéant, Gianni Infantino.

Néanmoins, le discours réformateur et libéral pourrait plaire à de nombreuses fédérations situées dans les zones en développement. Possédant un passé qui parle pour lui, avec une action politique éthique et une grande réussite économique, Tokyo Sexwale pourrait incarner le candidat du changement même si ce dernier part avec un léger déficit de notoriété dans les hautes sphères footballistiques…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 


Source photo à la Une : © Confederação Brasileira de Futebol (Facebook)

Articles populaires

To Top
Tweetez
Partagez
Partagez6

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer