Stratégie

Vers une réelle séparation des pouvoirs à la tête de la FIFA ?

Une série de réunions s’est tenue cette semaine à Berne afin d’évoquer les différentes pistes de réformes envisagées pour améliorer la gouvernance de la FIFA. Au cours des séances, Domenico Scala, président de la commission d’audit et de conformité de la FIFA, a présenté ses premières mesures à la nouvelle commission des réformes présidée par Me. François Carrard. Explications…

La FIFA sera-t-elle réformée en profondeur suite aux différents scandales révélés par la justice américaine et venus salir sa réputation au printemps dernier ? Le grand chambardement interviendra surement lors de l’élection du nouveau président de l’institution en début d’année 2016. Néanmoins, les différentes structures créées à la suite du FIFA Gate pour répondre à l’urgence s’activent pour proposer un premier plan de réformes.

Au cours des différentes réunions organisées cette semaine à Berne, Domenico Scala, président de la commission d’audit et de conformité de la FIFA, a présenté à la nouvelle commission des réformes ses premières pistes de réflexion visant à améliorer et assainir la gouvernance de l’institution.

Domenico Scala aurait notamment lourdement insisté sur la mise en place d’une limitation du nombre de mandats concernant les membres du Comité Exécutif de la FIFA. Des limitations qui ont été évoquées par le passé mais Sepp Blatter avait alors toujours été fermement hostile à cette idée. Domenico Scala aurait évoqué la possibilité de mettre une limitation à 2 ou 3 mandats de 4 ans.

Outre la limitation des mandats, Domenico Scala souhaite également réorganiser totalement la gouvernance de l’institution afin de réduire les pouvoirs du Comité Exécutif. Son idée de base est de créer différents services à plein temps, chargés de traiter toutes les questions économiques dont notamment la commercialisation des droits TV ou encore la gestion des contrats de sponsoring. Il ne resterait alors au Comité Exécutif que le règlement des questions sportives. Il s’agirait alors d’une véritable séparation des pouvoirs à la tête de l’instance de gouvernance du football mondial.

Domenico Scala

Domenico Scala plaide pour une séparation des pouvoirs sportifs et économiques au sein de la FIFA

Les idées présentées par Domenico Scala auraient reçu un écho très favorable auprès de la commission des réformes. Présidée par l’avocat Me. François Carrard, cette nouvelle commission est composée 13 membres et chacune des confédérations composant la FIFA en compte 2. Pour l’UEFA, le secrétaire général Gianni Infantino est l’un d’entre eux. Par la suite, un conseil consultatif devrait voir le jour. Cette structure donnera également son avis sur le plan de réformes et il sera composé de 5 personnalités dont 2 d’entre elles seront désignées par les sponsors de l’institution.

Si les premières pistes présentées par Domenico Scala ont été appréciées, il faudra sans doute aller plus loin dans le plan de réformes pour contenter toutes les parties prenantes et également la justice américaine. La composition du prochain Comité Exécutif sera notamment observée de près et des chamboulements dans le processus de désignation des membres sont attendus. D’autres propositions à ce sujet devraient intervenir d’ici la fin de l’année.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer