Economie

Le nombre d’abonnés continue à régresser en Serie A

Lors de cette saison 2014-15, le championnat italien a enregistré un nombre global d’abonnements en baisse par rapport à l’édition 2013-14. Un indicateur qui n’est pas rassurant à l’heure où les affluences moyennes de Serie A ont complètement décroché par rapport aux concurrents de Premier League et de Bundesliga. Explications…

Les différents clubs de Serie A ont communiqué dernièrement au sujet du nombre d’abonnés dans leur enceinte concernant la saison 2014-15. Sans surprise, les chiffres ne sont pas bons. Les 20 clubs de Serie A enregistrent au total un peu moins de 280 000 abonnés contre 298 000 abonnements vendus lors de la saison 2013-14. Le nombre d’abonnés dans les différentes enceintes de Serie A est donc en recul en 6% par rapport à la saison dernière.

A périmètre constant par rapport à la saison 2012-13, le nombre d’abonnés a chuté de 8% lors de l’édition 2014-15. Malgré des chiffres en baisse, la Lega Calcio ne se montre pas alarmiste devant cet indicateur inquiétant. Selon plusieurs dirigeants du football italien, cette baisse d’abonnements est due à la crise économique traversée par le pays. Une reprise économique permettrait alors d’inverser la tendance.

Néanmoins, ces mauvais chiffres confirment un décrochage de la Serie A par rapport à ses concurrents de Premier League et de Bundesliga concernant la fréquentation des stades. Alors que l’affluence moyenne stagne autour de 23 000 spectateurs de moyenne en Serie A au cours des dernières saisons, elle est supérieure à 36 500 spectateurs en Premier League lors de la saison 2013-14. La Bundesliga fait encore mieux en présentant une affluence moyenne de 43 500 spectateurs lors du dernier exercice.

Le retard pris par le football italien en matière d’affluence ne peut être expliqué par des raisons de capacité des enceintes. Alors que la Bundesliga et la Premier League affichent des taux de remplissage supérieurs à 90%, la Serie A a affiché de son côté un taux de 68,9% lors de la saison 2013-14. Si la crise peut constituer un élément d’explication de la désertification des stades de Serie A par le public italien, la vétusté des enceintes et le déclin sportif du championnat paraissent être des raisons essentielles contribuant à ce phénomène.

La Juventus mène le classement du nombre d’abonnés

Si les dirigeants de club italien se sont longtemps réfugiés derrière la crise économique pour expliquer leurs affluences moyennes, de nombreux dirigeants commencent à se poser les bonnes questions concernant leur enceinte. Ainsi, la direction du Milan AC envisage la construction d’un nouveau stade alors que l’Inter Milan met la pression sur la municipalité pour rénover Giuseppe Meazza.

classement nombre d'abonnés serie A 2014-15

Sans surprise, la Juventus occupe la première position du classement du nombre d’abonnés de Serie A pour la saison 2014-15 avec 28 000 abonnements vendus. Au cours de cette campagne, la direction turinoise aurait pu dépasser la barre des 30 000 abonnements mais elle préfère limiter l’offre disponible à 28 000 afin de privilégier la vente au détail. Premier club à avoir modernisé son enceinte, la Juventus Turin possède désormais le meilleur taux de remplissage de Serie A (95,9% lors de la saison 2013-14) ce qui permet au club de maintenir une pression importante sur les prix. Depuis la livraison de son nouvel outil, la Juventus a considérablement dynamisé ses recettes de billetterie. Un revenu additionnel que le club a largement réinvesti dans sa politique sportive lui permettant de dominer le championnat italien.

revenus de billetterie - Juventus FC

A l’inverse, d’autres formations transalpines ne cessent de perdre des abonnés. C’est notamment le cas du Milan AC qui a connu une baisse de son nombre d’abonnés de 21% en seulement deux exercices, passant de 24 670 en 2012-13 à 19 395 en 2014-15. Le club milanais est désormais complètement largué par le podium de Serie A et se retrouve en 5ème position. Si les mauvais résultats sportifs actuels expliquent cette dégringolade, la direction du Milan AC a conscience que la vétusté de son enceinte ne l’aide pas à reconquérir de nouveaux spectateurs. Un avis qui est partagé par l’autre club de la cité milanaise : l’Inter a également connu une baisse d’abonnés de l’ordre de 23% entre 2012-13 et 2014-15.

En queue de peloton, le Chievo Verone ferme la marche. Même si le club véronais n’a jamais été connu pour ses grosses affluences, le Chievo a tout de même perdu près de 50% de ses abonnés en deux ans, passant de 6 500 en 2012-13 à 3 500 en 2014-15. Le Chievo souffre clairement de la concurrence du Hellas Verone, deuxième club de la ville et qui est parvenu entre-temps à remonter en Serie A.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer