Marketing

Classement facebook de Série A

Alors que le Calcio connait une crise économique et sportive, Ecofoot profite de sa saga européenne pour dresser aujourd’hui le classement de Série A. Déclin amorcé au milieu des années 2000, le football italien s’est vu déposséder de sa troisième place au coefficient UEFA par l’Allemagne en 2011. Cette crise, qui a déjà touché les sphères économiques, sportives et politiques a-t-elle également des répercussions sur la stratégie digitale et plus précisément sur le développement de fans facebook ? Ecofoot tente d’apporter des réponses à cette question.

Le mot « crise » est à la mode en Europe. L’Italie n’y échappe pas avec une crise économique qui dégénère en crise politique… Mais il y a pire : même le football italien et le championnat de Série A connait une baisse de niveau ces dernières années. Et la victoire de l’Inter en final de Ligue des Champions en 2010 ou la finale de l’Italie lors de l’Euro 2012 ne sont que des péripéties qui masquent la réalité. L’effectif de l’Inter est méconnaissable depuis ce sacre ; l’Italie a atteint la finale grâce à son attaquant vedette évoluant à… Manchester City et à un Pirlo ressemblant au Zidane de 2006.

Dommage pour l’Italie que Facebook n’ait pas connu son développement en Europe lors de la fin des années 90 ou au début des années 2000. C’était alors l’apogée du football italien : l’argent coulait tellement à flot que les clubs achetaient des joueurs juste pour empêcher le rival de l’obtenir. Les effectifs du Milan AC, de la Lazio, de Parme, de la Juventus, de l’Inter ou encore de la Roma faisaient pâlir toute l’Europe.

Cette notoriété développée à l’international durant cette période s’est petit à petit dégradée au fur et à mesure des scandales et de la baisse de niveau. Et cela se ressent au classement facebook. Aujourd’hui, seuls deux clubs parviennent à se mêler à la lutte pour le top 10 Européen : le Milan AC et la Juventus. Les Rossoneri possédaient encore l’an dernier un effectif de classe mondiale avec des joueurs comme Ibrahimovic ou encore Thiago Silva. Le club possède toujours une grosse base de supporters à l’étranger et cela lui permet d’atteindre les 13 millions de fans. La Juventus qui suit loin derrière avec un peu plus de 4 millions de fans, possède également encore un gros capital sympathie à l’étranger. Le club phare des années 90 a beaucoup perdu de son prestige lors de sa descente en Série B suite aux affaires de paris truqués, mais les résultats récents le maintiennent à un bon niveau de popularité.

AC Milan

Le Milan AC possède la page la plus aboutie d’Italie. Le club Lombard intège facebook dans sa stratégie digitale depuis de nombreuses années.

Le SSC Napoli pourrait faire mieux

Derrière, les autres clubs possèdent surtout une audience nationale. L’Inter et la Roma n’hésitent pas à traduire tout de même quelques posts en anglais. Mais cela reste timide. En revanche, malgré une belle cinquième place, le Napoli pourrait faire beaucoup mieux. Le club de Cavani ne traduit aucun contenu : toutes les publications sont en langue italienne. Cela pourrait traduire une volonté de jouer la « carte locale » et la proximité avec ses supporters pour le Marseille italien. Mais sur son site officiel, le club napolitain met en avant une page facebook… qui n’est pas la sienne ! Il pourrait rapidement rattraper ses deux prédécesseurs si certains efforts étaient mis en place.

Abonnement Ecofoot Premium – S’abonner à notre version premium, c’est :

  • Accéder à 100% des contenus Ecofoot
  • Bénéficier de nos meilleurs contenus au format magazine
  • Soutenir le développement d’un média que vous appréciez




  • Certaines gros clubs sont à la traine, d’autres frisent le ridicule

    Enfin, le ventre mou de ce classement ne se porte pas très bien. Huit clubs italiens comportent moins de 20 000 fans. Parmi eux, on retrouve quelques grands noms tels que le Torino ou encore la Fiorentina qui se traine au seizième rang avec seulement un peu plus de 11 000 fans… Pour un club qui a accueilli des talents comme Batistuta ou Rui Costa, cela fait tache.  Aucun plan de développement n’a été prévu par la Viola. Enfin, la palme du ridicule revient au club de l’ancien stéphanois Bergessio : Catane ne possède même pas de fan page facebook mais seulement un compte avec des amis…

    [table id =31 /]

    Google Plus

    Articles populaires

    To Top

    Send this to a friend

    En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

    Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

    Fermer