Marketing

Serie A – Classements Facebook 2014

Après la Ligue 1, Ligue 2, Premier League et Liga ; Ecofoot a mis à jour les classements Facebook de Serie A en ce début d’année 2014. Si le classement général présente peu de surprises ; la Serie A souffre de la comparaison avec les autres championnats de premier plan européen au niveau du constat global. Ecofoot vous délivre l’intégralité des classements et son analyse…

Beaucoup d’experts s’accordent à dire que la Serie A est en déclin depuis de nombreuses années. La perte de sa troisième place au jeu des coefficients européens au profit de la Bundesliga et la non-présence d’un club italien dans le dernier carré d’une compétition européenne depuis la victoire de l’Inter en Ligue des Champions en 2010 confirment cette théorie.

Le classement Facebook 2014 ne va pas forcément redonner le sourire aux clubs italiens. En cumulant le nombre de mentions J’aime des 20 clubs de Serie A, la compétition réunit 36,3 millions de fans. L’Italie est bien loin de la Premier League et de la Liga BBVA qui ont dépassé la mythique barre des 100 millions de fans.

Maigre consolation pour le championnat italien : le taux de croissance du nombre de fans entre août 2013 et janvier 2014 est de 22,22 % en Serie A contre 18,11 % pour la Premier League et 16,57 % pour la Liga. Cependant le taux de croissance est trompeur : alors que la Serie A a conquis  6,6 millions de fans durant la période citée ; la Liga réalise une progression de 14,6 millions de mentions J’aime. Le score est encore plus vertigineux pour la Premier League qui totalise un gain net de 16,778 millions de fans !

Pour de nombreux experts, ce déclin du championnat italien est dû, en partie, au retard accumulé par les clubs dans leur stratégie de développement international. Alors que les grands clubs de Premier League et de Liga se sont rapidement tournés vers les marchés émergents en Asie ; les clubs italiens sont restés cantonnés dans leur péninsule. Cet aspect est clairement visible sur Facebook : peu de clubs possèdent une audience internationale. Seul le Milan AC, large leader du classement général, possède une audience majoritairement hors d’Italie. Les Italiens ne représentent que 25 % de l’audience du club lombard sur Facebook. Et la ville de résidence la plus représentée au sein de la communauté de fans du Milan AC est Le Caire, en Egypte.

Abonnement Ecofoot Premium – S’abonner à notre version premium, c’est :

  • Accéder en avant-première, sans publicité, au format magazine et en version enrichie à nos meilleures interviews
  • Bénéficier de certaines exclusivités
  • Soutenir le développement d’un média que vous appréciez




  • stephan el shaarawy

    La présence de Stephan El Shaarawy dans son effectif a permis au Milan AC de gagner de nombreux fans en Egypte.

    Le principal poursuivant du Milan AC, la Juventus Turin, initie une stratégie tournée vers l’international. Toutes les publications du club turinois sont traduites en anglais. Le club possède d’ailleurs un rythme de croissance plus soutenu que son rival milanais. La Juventus conserve néanmoins toujours une audience majoritairement italienne : 58 % de sa communauté de fans est basé en Italie. Le club turnois possède d’ailleurs plus de fans au sein de la Botte (5,4 millions) que son rival milanais (4,8 millions).

    [table id=81 /]

    La Fiorentina a connu une explosion de son audience Facebook

    Malgré un retard dans le développement international, de nombreux clubs possèdent un réservoir de croissance au sein de la péninsule italienne. C’est notamment le cas de la Fiorentina qui se situe  en tête du classement des progressions de fans entre août 2013 et janvier 2014. L’audience de la Viola a été multipliée par près de 3,5 durant cette période, permettant au club de gagner 184 460 fans. Les bons résultats du club combinés à un bon relais de la page Facebook sur le site officiel du club suffisent à enregistrer de telles progressions.

    Si la Fiorentina mène le classement en termes de taux ; la Juventus est leader du classement en gain net de fans avec le franchissement de la barre des 2 000 000 de mentions J’aime additionnelles sur la période. Le club turinois profite des excellents résultats sportifs et de sa stratégie d’ouverture sur l’international. Le Milan AC, deuxième en gain net de mentions J’aime, compte sur le recrutement de Honda pour acquérir dans les mois à venir de nombreux fans en provenance du Japon et redynamiser sa croissance. L’AS Roma mise également sur une stratégie internationale en traduisant depuis peu l’intégralité de ses publications en Anglais.

    [table id=82 /]

    La Serie A possède un bon taux d’engagement

    Durant la semaine étudiée, la Serie A possède globalement un bon taux d’engagement à 4,56 %. Il pourrait être beaucoup plus élevé si le leader du classement général, le Milan AC, n’avait pas un taux d’engagement si bas de 2,13 %. Pourtant, l’actualité était chargée du côté Rossonero mais les signatures de Rami et de Honda ne constituaient pas des surprises pour les supporters milanais.

    Le taux d’engagement de Serie A est supérieur à celui de la Liga (3,40 %) et de la Ligue 1 (3,79 %). Il demeure cependant derrière le taux d’engagement de la Premier League (5,57 %). Les bons taux présentés par les différents clubs sont surtout dus à l’acquisition d’une audience proche du club, aimant interagir avec ce dernier. Il s’agit donc d’une captation d’une audience naturelle, intéressée par le club. En termes d’animation, il existe peu d’originalité au sein des clubs italiens. Néanmoins, des stratégies cross-réseaux sociaux se mettent en place à l’image du club de Parme FC qui relaie sur sa page Facebook les meilleurs tweets de ses supporters. Le club de l’Udinese a également lié son compte Twitter à sa page officielle Facebook : tous les tweets sont alors relayés sur sa page Facebook.

    [table id=83 /]

    Les classements Facebook de Serie A mettent en lumière le retard pris par le championnat italien sur ses concurrents anglais ou espagnols. Même si la Serie A n’affiche pas le même déséquilibre que la Liga, les grands clubs de la péninsule à l’exception du Milan AC ne sont pas encore parvenus à conquérir une audience internationale. La Serie A accuse un déficit de popularité au sein des marchés émergents. L’arrivée d’actionnaires étrangers à l’AS Roma ou encore à l’Inter devrait permettre de corriger le tir. La conquête des marchés émergents est un enjeu crucial pour la Serie A si elle souhaite redevenir rapidement un championnat de premier plan…

    Google Plus

    Articles populaires

    To Top

    Send this to a friend

    En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

    Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

    Fermer