Economie

Le Servette Genève sauvé de la faillite ?

Le tribunal administratif de Genève a décidé d’accorder un sursis au club helvète du Servette Genève. Le nouveau propriétaire canadien Hugh Quennec dispose d’un mois pour proposer un plan de sauvetage crédible afin d’éviter la faillite de ce dernier.

Champion de suisse à 17 reprises, le Servette Genève est menacé de disparition depuis le début de la saison. Promu en 1ère division, le Servette a connu cinq saisons consécutives de souffrance en deuxième division qui sont à l’origine des graves problèmes financiers actuels du club. Au mois de mars dernier, l’ancien propriétaire du club, l’homme d’affaires iranien Madjid Pishyar a cédé le club pour un euro symbolique au canadien Hugh Quennec. Ce financier franco-suisse d’une quarantaine d’années s’est enrichi en fondant Continental Capital Market, société suisse de courtage sur les marchés financiers. Déjà propriétaire du club de hockey de la ville, il compte s’inscrire de manière durable dans la vie sportive de la ville de Genève.

Etant donné le sérieux du repreneur, la justice suisse a accordé un délai d’un mois à Hugh Quennec pour trouver les fonds nécessaires afin de payer la dette du club suisse. 650 000 francs suisses soit 540 000 euros seront indispensables pour le nouveau verdict dans un mois. Mais il faudra bien des millions pour restructurer les comptes d’un club en perdition depuis une décennie. Le discret homme d’affaires canadien compte sur le soutien de toute la ville pour redresser la barre et reconquérir des titres dans les années à venir.

Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer