Economie

Quelle est la situation financière de Valencia CF ?

Alors que la situation financière de Valencia CF était décrite comme critique avant l’arrivée de Peter Lim, le club parvenait tout de même à atteindre l’équilibre budgétaire malgré l’absence de Ligue des Champions. Néanmoins, l’ancienne direction était écrasée par le poids de la dette. Explications…

Contrairement à ce que l’on pourrait imaginer, les deux derniers exercices financiers publiés par Valencia CF avant l’arrivée de Peter Lim ne sont pas catastrophiques. Lors des saisons 2012-13 et 2013-14, le club est même parvenu à générer des profits prouvant son changement de gestion financière.

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Ainsi, lors de la saison 2012-13, le club a enregistré un résultat net positif de 5,135 M€ tout en enregistrant un déficit de la balance des transferts de l’ordre de 5,514 M€ ! Le club a alors profité des importants revenus de la C1 à hauteur de 31 M€ pour équilibrer ses comptes.

En 2013-14, Valencia CF affiche un résultat net positif de 122 000 € alors que le club n’a pas participé à la C1 et a donc subi une contraction de ses recettes opérationnelles de l’ordre de 20% par rapport à l’exercice précédent. Néanmoins, pour atteindre l’équilibre budgétaire, Valencia CF a fait un effort sur le marché des transferts en parvenant à équilibrer ses achats et ses dotations aux amortissements de transferts. Une donnée qui a eu néanmoins des conséquences sportives car le club achèvera l’exercice 2013-14 au 8ème rang, un classement très en-deçà de ses performances habituelles.

Pour pouvoir atteindre l’équilibre budgétaire lors des saisons 2012-13 et 2013-14, le club de Valencia CF a néanmoins était contraint d’appliquer une rigueur financière importante obligeant le club à surveiller drastiquement ses charges opérationnelles. Un travail qui a été réalisé avec application sous la vigilance de Bankia, principal créancier du club. Ainsi, lors de la saison 2013-14, la masse salariale du club est tombée sous la barre des 60 M€, représentant 63% des revenus opérationnels du club. Un ratio qui est conforme aux exigences du fair-play financier.

Néanmoins, l’examen des derniers bilans financiers occultent complètement la décennie précédente de mauvaise gestion financière et de choix stratégiques douteux, laissant comme héritage une dette financière colossale que le club ne parvenait pas à rembourser avant l’arrivée à sa tête de Peter Lim. Ainsi, au 30 juin 2014, le club de Valencia CF conservait une dette abyssale de 255 M€ dont une grande partie était détenue par l’établissement financier Bankia, lui-même en difficulté. Une dette qui représente près de 8 fois l’EBITDA dégagé par le club lors de la saison 2013-14, soit un niveau préoccupant selon les analystes financiers.

Valencia CF est parvenu à obtenir un bilan équilibré lors des dernières saisons grâce à un moratoire obtenu concernant le remboursement de sa dette. Un arrêt des remboursements avait été accordé au club afin de faciliter l’avancement des discussions avec un repreneur éventuel. Néanmoins, l’arrivée d’un nouvel actionnaire aux finances solides était impérative pour assurer la continuité des activités du club lors des saisons à venir.

recrutement valencia cf 2015-16

Valencia CF a investi plus de 100 M€ dans sa campagne estivale de recrutement dont 30 M€ pour Rodrigo en provenance de Benfica SL

Depuis, le club a été racheté par l’homme d’affaires singapourien Peter Lim ce qui a permis de rassurer l’ensemble des créanciers du club. Pour la saison 2014-15, le club a projeté un chiffre d’affaires de 75,35 M€ avec un résultat net positif de l’ordre de 984 000 €. Néanmoins, le club a réalisé un gros effort sur le marché estival des transferts 2015 et il sera nécessaire pour Valencia CF de se qualifier pour l’édition 2015-16 de la C1 afin de maintenir un exercice financier équilibré, lui permettant d’autofinancer une partie du remboursement de sa dette…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer