Droits TV

Sky Italia subit une contraction de son chiffre d’affaires

Alors que Sky Italia a étoffé son offre concernant la diffusion de la Serie A pour compenser la perte des droits TV de la C1 sur le marché italien, l’opérateur de télévision payante connait une véritable crise de croissance. La relance des activités du groupe en Italie constitue un défi prioritaire pour James Murdoch. Explications…

Si les activités de télévision payante sportive du groupe Sky ne cessent de progresser sur les différents marchés européens, l’Italie fait exception. Lors de ce premier semestre de l’exercice 2015-16, Sky Italia a ainsi affiché une baisse de son chiffre d’affaires de l’ordre de 3% par rapport à l’année précédente. Le groupe affiche ainsi un CA de 953 M£ sur ce premier semestre.

Et malgré une adaptation de la structure de coûts suite à cette baisse planifiée de recettes, la filiale italienne du groupe Sky affiche également un net recul de son résultat d’exploitation. Ainsi, le groupe a révélé un résultat d’exploitation de l’ordre de 25 M£ lors de ce premier semestre 2015-16 contre 31 M£ lors du premier semestre 2014-15.

Clairement, le groupe Sky Italia explique cette baisse d’activités par une diminution de son nombre d’abonnés sur le marché italien. Alors que le groupe affichait 4,734 millions d’abonnés à l’issue de Q2 2014-15, le chiffre est tombé à 4,700 millions d’abonnés à la fin de Q2 2015-16. Et encore, le groupe a affiché une légère hausse entre Q1 et Q2 2015-16. Le groupe Sky vit une situation exceptionnelle sur le marché italien alors que son nombre d’abonnés ne cessent de progresser sur le marché anglophone (Royaume-Uni et Irlande) et germanophone (Allemagne et Autriche).

La perte des droits TV de la Champions League ont très certainement affecté la croissance d’activités du groupe sur ce marché italien. Déboursant 70 M€ pour retransmettre la compétition jusqu’à la fin de la saison 2014-15, Sky Italia a été devancé lors du dernier appel d’offres par son grand concurrent Mediaset qui a déboursé 250 M€ par exercice pour retransmettre en exclusivité l’intégralité de la compétition. Malgré une victoire convaincante lors du dernier appel d’offres sur la Serie A – permettant à Sky de diffuser l’intégralité des rencontres de la compétition – le groupe de Rupert Murdoch n’est pas encore parvenu à retrouver une croissance vigoureuse.

Alors que le groupe Sky vient de changer de présidence – le fils de Rupert Murdoch succède à Nicholas Ferguson comme dirigeant du groupe – James Murdoch devra concentrer ses efforts à redresser les activités du groupe sur ce marché clé pour l’entité. Alors que certaines rumeurs annonçaient l’implantation de Sky au sein d’un nouveau marché européen de premier plan, le groupe devrait chercher en priorité à conforter ses activités sur les marchés au sein desquels il est actuellement présent…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire foot-business. 


Source photo à la Une : © SSC Napoli (Facebook)

Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer