Economie

Pourquoi le club de Southampton cherche-t-il à vendre toutes ses stars?

Le club de Southampton FC vit un début de mercato agité avec de nombreux départs : en plus d’avoir perdu certaines de ses pépites (Luke Shaw, Adam Lallana…), le club a également subi le départ de son manager argentin Mauricio Pochettino. Qu’arrive-t-il aux dirigeants des Saints ? Ecofoot.fr mène l’enquête…

Depuis son retour en Premier League, datant de la saison 2012-13, le club de Southampton vit des saisons paisibles. Jamais menacé de relégation, le club s’en sort très bien sportivement avec l’obtention d’une confortable quatorzième place en 2012-13 et d’un excellent huitième rang en 2013-14.

Malgré les excellents résultats sportifs, l’actionnaire principal du club a décidé d’opérer à de profonds changements en vue de la prochaine saison. Les manœuvres ont démarré dès l’hiver dernier avec l’éviction du directeur général du club, l’ex banquier Nicola Cortese, remplacé par le dirigeant canadien Ralph Krueger. Elles se poursuivent en cette période estivale avec le départ du manager argentin, Mauricio Pochettino (parti à Tottenham) remplacé par Ronald Koeman à la tête de l’équipe.

Les mouvements concernent également l’effectif du club. Depuis le début de l’intersaison, le club a déjà vendu Luke Shaw (Manchester United), Adam Lallana et Rickie Lambert (Liverpool FC) à ses concurrents. D’autres départs pourraient avoir lieu d’ici la fin du mercato : le milieu international français Morgan Schneiderlin est suivi par de nombreux clubs (Arsenal, SSC Napoli…) et la direction n’a pas fermé la porte à son départ. Le défenseur international croate, Dejan Lovren a manifesté son intention de partir et le club cherche également une porte de sortie à Osvaldo.

L’actionnaire de Southampton ne veut plus essuyer les pertes financières du club

Depuis le début du mercato estival, le club de Southampton a d’ores et déjà enregistré près de 70 millions d’euros de recettes en provenance de la vente de joueurs. Pourtant, le club ne semble pas pressé de réinvestir les fonds récoltés sur le marché des transferts : Southampton vise Ecuele-Manga et l’attaquant italien du Feyenoord Rotterdam Graziano Pellè pour compenser les départs. Deux transferts estimés à une valeur inférieure à 10 millions d’euros.

Cet affaiblissement perceptible de l’effectif de Southampton est du à une volonté de l’actionnaire majoritaire du club, l’héritière suisse Katharina Liebherr, de retrouver l’équilibre financier. En effet, la fille de Markus Liebherr, qui a sauvé le club lors de son rachat en 2009, ne souhaite plus renflouer chaque année les pertes financières des Saints. Cette réorientation est la principale cause du licenciement de Nicola Cortese et du départ du manager, Mauricio Pochettino. Depuis 2009, date de rachat de Southampton, la famille Liebherr a investi plus de 52 millions de livres dans le club. Un investissement qui est aujourd’hui jugé trop important par l’actionnaire qui souhaite le retour à l’équilibre du club.

Lors du dernier bilan publié par le club, remontant à l’exercice 2012-13, la situation financière n’était pas au beau fixe. Le club de Southampton accusait une perte nette de 7,1 millions de livres. Ce résultat financier négatif était surprenant étant donné la bonne saison sportive du club. Elle faisait suite à un exercice financier épouvantable concernant la saison 2011-12, conclu par un déficit de l’ordre de 11,9 millions de livres.

Southampton FC - sources de revenus

Plus préoccupant encore, les comptes de l’exercice 2012-13 faisaient apparaitre un montant de 21 millions de livres d’indemnités de transferts non pris en compte dans le bilan. Un montant qui sera reporté dans le bilan 2013-14, auquel s’ajoutera une nouvelle somme de 27 millions de livres correspondant au déficit de la balance des transferts lors du mercato estival et hivernal de la saison 2013-14.

Afin de remédier à ces déficits chroniques, Katharina Liebherr a décidé de s’attaquer à deux postes de dépenses importants du club : les montants investis lors de la période des transferts et la masse salariale du club. Les départs conjugués de Shaw, Lallana et Lambert permettent de répondre pleinement aux objectifs tout en faisant rentrer de l’argent frais, permettant de largement financer le déficit de la saison 2013-14.

Si la stratégie employée par Katharina Liebherr ne contente pas les supporters, elle semble être plus saine  pour le club de Southampton qui ne devrait plus être dépendant de l’argent investi par son actionnaire à l’avenir. Certains médias britanniques estiment que cette restructuration des comptes du club est due à une volonté de revente du club de la part de l’actionnaire. Une information qui a toujours été démentie par Katharina Liebherr…

Google Plus

Articles populaires

To Top
Tweetez
Partagez
Partagez

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer