Stratégie

Pourquoi la FFF a-t-elle voté pour Sepp Blatter ?

Réélu pour un 5ème mandat consécutif à la tête de la FIFA vendredi dernier, le président suisse Sepp Blatter a notamment pu compter sur le soutien de la Fédération Française de Football par l’intermédiaire de son président, Noël Le Graët. Ce dernier a admis son vote pour le président sortant alors que l’UEFA s’était officiellement prononcée en faveur du challenger, le prince jordanien Ali Ben Al Hussein. Explications…

Malgré les scandales de corruption et les différentes enquêtes judiciaires ouvertes à l’encontre de hauts fonctionnaires de la FIFA durant la semaine précédant le vote, Noël Le Graët n’a pas changé d’un iota sa position. Même Michel Platini, président de l’UEFA et proche de l’ancien président de l’EA Guingamp, n’est pas parvenu à convaincre le dirigeant de la FFF de changer d’avis.

Ainsi, vendredi dernier, Noël Le Graët a bel et bien voté pour Sepp Blatter concernant l’élection du président de la FIFA. La FFF fait donc partie des 133 fédérations à avoir voté pour le président sortant lors du 1er tour du scrutin présidentiel. Un score qui a permis à Blatter d’être élu à l’issu du premier tour, le prince Ali Ben Al Hussein décidant alors de se retirer avant l’organisation du second tour qui aurait confirmé l’élection du président suisse.

Pour Michel Platini, la position tenue de bout en bout par la Fédération Française de Football représentée par son président constitue un véritable camouflet. Alors qu’il avait exhorté tous les représentants des fédérations européennes à voter pour Ali Ben Al Hussein, la FFF a décidé de ne pas tenir compte des consignes de vote données par l’UEFA. Un choix qui pourrait avoir des conséquences sur les relations futures entre l’institution européenne et la FFF.

Noël Le Graët a de bonnes relations avec la FIFA

Si Noël Le Graët n’a jamais caché son intention de voter pour Sepp Blatter malgré les différents événements survenus la semaine dernière, le président de la FFF a prétexté de nombreuses justifications parfois biscornues pour justifier sa position. Dans un premier temps, afin de ne pas froisser ses relations avec l’UEFA, Noël Le Graët a indiqué aux médias français qu’une élection de Sepp Blatter serait la meilleure option pour voir Platini à la tête de l’institution internationale en 2019.

blatter élection fifa

Sepp Blatter a pu compter sur le soutien du président de la FFF concernant l’élection présidentielle de la FIFA de vendredi dernier

Après s’être livré à ce calcul politique pas forcément bienvenu afin de ménager les sensibilités des uns et des autres, Noël Le Graët a indiqué avoir confiance en la nouvelle équipe construite par Sepp Blatter lors de cette nouvelle mandature. « Pour moi, entre le prince et lui, il était la meilleure solution. Ali, si l’UEFA n’avait pas voté pour lui, il n’aurait pas fait beaucoup de voix. Je pense que la FIFA, avec ses nouveaux dirigeants, dont de très bons issus de l’UEFA, va être costaude » a alors affirmé le président de la FFF à nos confrères de L’Equipe.

En réalité, il semble que la désignation de la France comme pays hôte du Mondial 2019 féminin par le comité exécutif de la FIFA ait fait pencher la balance en faveur de Sepp Blatter lors de cette dernière élection. D’ailleurs, Noël Le Graët ne s’en cache pas en indiquant que les relations avec l’institution internationale sont excellentes depuis cette désignation. « Nous travaillions très bien avec les salariés de la FIFA depuis que nous avons obtenu cette Coupe du monde. On est en très bons termes avec les cadres de cette organisation » a ainsi ajouté le dirigeant de la FFF.

Une réunion du Comité Exécutif de l’UEFA doit se tenir le 6 juin prochain à Berlin où il y sera notamment question du maintien des membres de l’institution européenne au sein du comité de direction de la FIFA. Les décisions prises à l’issue de cette réunion pourraient à nouveau attiser les tensions entre l’UEFA et la FIFA alors que Noël Le Graët plaide pour une accalmie et la mise en place d’une relation de confiance entre les deux institutions…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer