Stratégie

Quel sera le candidat soutenu par la France lors de la prochaine élection présidentielle de la FIFA ?

Après l’affrontement au sujet de la réforme du système de promotion/relégation qui n’a toujours pas trouvé son épilogue, la Fédération Française de Football et la Ligue de Football Professionnel, par l’intermédiaire de leur président respectif, pourraient connaître un nouveau sujet de débat lors des jours à venir à propos de la prochaine élection présidentielle de la FIFA. Explications…

Visiblement, les passes d’armes entre Noël Le Graët et Frédéric Thiriez ne vont pas s’estomper tout de suite. Après s’être fermement opposés dans le dossier de la réforme du système de promotion/relégation – ayant même conduit à un recours en justice mené par la LFP à l’encontre de la FFF – les deux institutions devraient connaître un nouveau sujet de discorde lors des semaines à venir.

Le sujet du désaccord concerne la prochaine élection présidentielle de la FIFA. Alors que Noël Le Graët est en passe d’officialiser son soutien à la candidature de Gianni Infantino, Frédéric Thiriez préfère de son côté épauler le dossier de Jérôme Champagne, ancien directeur des relations internationales de la FIFA.

Alors que le choix de Noël Le Graët n’est pas étonnant – le président de la FFF a toujours soutenu la candidature de Michel Platini et il opte donc pour son plus proche collaborateur à l’UEFA – celui de Frédéric Thiriez est plus surprenant. « Je pense personnellement que la Fédération française de football devrait soutenir le candidat français. C’est un choix que tout le monde pourrait approuver, ou du moins comprendre, même Gianni Infantino, qui est par ailleurs effectivement un très bon candidat » a alors déclaré le patron de la LFP pour expliquer sa démarche.

Très critique envers le fonctionnement de l’UEFA, Jérôme Champagne ne s’attirera visiblement pas les votes des grosses fédérations européennes lors du prochain scrutin. La fibre patriotique est-elle alors le seul argument de Thiriez pour justifier un tel soutien ? Ou cherche-t-il à faire payer à Gianni Infantino le chamboulement calendaire au sein du football européen lié au déplacement de la Coupe du Monde 2022 orchestré par la FIFA et soutenu par l’UEFA ?

Malgré la campagne menée par Frédéric Thiriez, il a néanmoins peu de chance d’être écouté concernant le scrutin final. Le président de la FFF, Noël Le Graët, sera bien le seul membre à prendre part au vote final. Et son choix est fait à en croire ses propos. « Je pense que Monsieur Gianni Infantino est le meilleur candidat. A cet effet, vous trouverez son programme qui s’articule autour des principes suivants : réforme de la gouvernance, mise en place d’une organisation participative et d’une approche plus simple, pragmatique et moderne » a alors déclaré le patron de la FFF selon les propos rapportés dans l’édition du jour de L’Equipe. L’ex-lieutenant de Michel Platini est alors assuré d’obtenir la voix de la FFF lors du scrutin qui se tiendra le 26 février prochain…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire foot-business. 

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer