Stratégie

Un équipementier canadien investit massivement dans le football brésilien

Alors que les clubs brésiliens connaissent une véritable crise du sponsoring liée au retrait des grandes marques nationales, ces derniers peuvent néanmoins compter sur l’arrivée de firmes étrangères qui comptent sur le sponsoring sportif pour développer leurs activités sur un marché à fort potentiel. Explications…

Très peu connu en Europe, l’équipementier canadien DryWorld est en train de se faire un nom au Brésil. Alors que les clubs brésiliens subissent plusieurs désaffections de sponsors nationaux en ce début d’année 2016 liées à la grave crise économique traversée par le pays, la société canadienne a tout de même décidé de miser sur ce marché pour développer ses activités. Et afin de travailler sa notoriété à grande échelle en un minimum de temps, DryWorld s’est ainsi lancé dans la signature de contrat équipementier avec différents grands clubs de football du pays.

L’Atletico Mineiro, vice-champion du Brésil 2015 et qualifié pour l’édition 2016 de la Copa Libertadores, est le premier bénéficiaire de cette pénétration de la société canadienne au sein du marché brésilien. DryWorld vient ainsi d’officialiser la signature d’un partenariat de 5 ans avec la formation de Belo Horizonte à hauteur de 100 M R$. L’Atletico percevra ainsi une somme supérieure à 4,6 M€ par saison de la part de son équipementier. D’après les informations révélées par la presse brésilienne, il s’agira du deuxième contrat le plus important du championnat brésilien derrière celui signé entre Under Armour et Sao Paolo.

« L’Atletico Mineiro représente à la fois la compétence, la performance et la passion. Nous sommes très heureux de nous associer avec l’Atletico dans cette aventure. Nous espérons connaître ensemble de nombreux succès nationaux et mondiaux ! Notre société a été créée par des athlètes qui comprennent comment atteindre les sommets et y rester durablement à l’image des performances enregistrées par l’Atletico Mineiro. Nous essaierons de contenter les joueurs, l’équipe et les fans avec notre approche créative et innovante » a alors commenté Claudio Escobar, président de DryWorld.

Le partenariat entre les deux entités sera officiellement présenté le 15 février prochain lors d’un événement organisé à Belo Horizonte. Et les joueurs de l’Atletico arboreront pour la première fois leur tenue officielle confectionnée par DryWorld lors du premier tour de Copa Libertadores qui opposera la formation brésilienne aux Péruviens du FBC Melgar le 17 février prochain. Une inauguration lors d’un match continental qui illustre les ambitions de DryWorld sur les marchés latino-américains.

La conclusion du partenariat avec l’Atletico Mineiro est le troisième contrat officialisé par DryWorld au sein du football brésilien en moins d’un mois. Dernièrement, la firme canadienne est parvenue également à s’engager avec Fluminense et Goias. Connu pour le développement de sa technologie DrySkin permettant de stabiliser la température du corps de l’athlète en plein effort, l’équipementier canadien espère gagner de nombreuses parts de marché en Amérique Latine via les différents partenariats footballistiques. Si cette région constitue actuellement la priorité de développement de DryWorld, l’acteur canadien n’exclut pas une incursion dans le sponsoring footballistique européen à moyen terme…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire foot-business. 

Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer