Marketing

Les sponsors de la FIFA demandent le départ de Blatter

Après les révélations réalisées par les autorités suisses impliquant pour la première fois directement Sepp Blatter dans une procédure judiciaire, différents sponsors de la FIFA ont demandé au président de quitter immédiatement ses fonctions à la tête de l’institution. Pour le moment, Blatter s’accroche à son fauteuil jusqu’aux prochaines élections. Explications…

Après la pression mise par différentes fédérations européennes, c’est au tour de certains sponsors de réclamer la démission immédiate de Sepp Blatter de la présidence de la FIFA. Vendredi dernier, quatre partenaires commerciaux américains de la FIFA – Coca-Cola, McDonald’s, Visa et Budweiser – ont appelé ouvertement au départ du président suisse.

La firme Coca-Cola, qui mène la fronde à l’encontre du dirigeant depuis plusieurs semaines, a été la plus virulente dans ses propos. « Chaque jour qui passe, la réputation de la FIFA continue à se dégrader. La FIFA a un besoin urgent de réformes et cela peut être uniquement mis en place via une commission réellement indépendante » a alors indiqué un porte-parole de la firme américaine de sodas. Dans son combat, Coca-Cola est soutenue par les autres partenaires américains de l’institution qui appellent avec véhémence à la démission de Sepp Blatter.  McDonald’s a même émis un tweet sur son compte officiel pour demander le départ de Sepp Blatter.

Malgré la pression importante mise par certains partenaires de l’institution, Sepp Blatter ne compte pas démissionner de son poste de président. Ce dernier a confirmé qu’il tiendrait la barre de la FIFA jusqu’aux élections de février prochain. « Même si Coca-Cola est un sponsor précieux de la FIFA, M. Blatter est en opposition complète avec les positions dernièrement tenues. Il pense fermement que sa démission immédiate ne serait pas dans l’intérêt de la FIFA et n’accélèrerait en rien le processus de réformes » a alors indiqué un avocat de Sepp Blatter dans un communiqué de presse.

En plus d’affronter les critiques des fédérations et des sponsors, Sepp Blatter est également attaqué par certains gouvernements occidentaux lui demandant de se retirer au plus vite. « Le plus tôt Blatter partira, le plus rapidement la FIFA pourra mettre en place ses réformes » a ainsi dernièrement indiqué Tracey Crouch, ministre des sports britannique.

Tracey Crouch

La ministre des sports britannique Tracey Crouch appelle également au départ de Sepp Blatter de la FIFA

Fin septembre, les autorités suisses ont révélé deux affaires impliquant directement le président actuel de la FIFA. Depuis, de nombreux acteurs footballistiques, commerciaux et politiques multiplient les critiques pour pousser Blatter à la démission afin d’entamer au plus tôt le travail de réforme en profondeur de l’institution internationale. Un mouvement qui est aujourd’hui complètement occulté par le dirigeant suisse…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer