Stratégie

Le Sporting CP cherche à s’implanter en Chine

A l’image de nombreux clubs européens, le club lisboète du Sporting CP vient d’officialiser un projet ambitieux d’ouvertures d’académies en Chine afin d’aider l’Empire du Milieu à former les talents de demain. Le Sporting compte sur cette initiative pour considérablement dynamiser ses revenus commerciaux à moyen terme. Explications…

Quelques semaines après la Juventus ou encore Benfica, c’est au tour du Sporting CP de présenter son projet d’implantation d’académies en Chine. La formation lisboète a officialisé la signature d’un partenariat avec la firme chinoise d’immobilier ECADInt permettant de boucler le financement du dossier.

D’après les informations dévoilées par la direction, le Sporting CP compte mettre en place un projet très ambitieux prévoyant la construction d’un réseau d’une dizaine d’académies en Chine afin de former au mieux les jeunes talents du pays. Aucun délai n’a pour le moment été évoqué lors de l’officialisation du partenariat. Néanmoins, le Sporting CP compte s’appuyer sur son savoir-faire en matière de construction d’académies à l’international pour faire avancer au mieux le projet. Le club lisboète est déjà implanté sur deux continents en ayant bâti des écoles de football au Canada et en Afrique du Sud.

« C’est un jour important pour nous. Nous souhaitons montrer aux gens la dimension réelle de notre club et la signature de ce partenariat prouve l’attrait important du Sporting. Nous sommes un club mondialisé, avec des fans aux quatre coins de la planète. Désormais, la première étape a été franchie en Asie via ce partenariat » a alors commenté Bruno de Carvalho, président du Sporting CP. « Nous cherchons à internationaliser notre marque et la construction d’académies en Chine avec la collaboration d’ECADInt contribue à remplir nos objectifs. Le lien entre nos deux pays est très important. La Chine cherche à développer son football et son gouvernement soutient fermement cette initiative. Le Sporting sera un partenaire stratégique pour développer les jeunes talents du pays » a alors ajouté le dirigeant lisboète.

« Nous souhaitons contribuer au développement de la pratique de ce sport en s’associant à un partenaire stratégique tel que le Sporting. Les investissements aident à développer le football dans notre pays mais seul le savoir-faire et le talent du Sporting peuvent contribuer au succès des opérations » a alors indiqué Lin Han, président d’ECADInt Portugal.

Depuis plusieurs mois, les entreprises chinoises cherchent à s’associer à des clubs européens pour construire et développer des centres de formation au pays. Une initiative qui est grandement encouragée par le gouvernement chinois, qui cherche à faire de la Chine une nation qui compte à l’échelle footballistique mondiale afin de pouvoir organiser au plus vite une Coupe du Monde. Le Sporting CP n’a pas vraiment eu de mal à séduire des investissements chinois pour financer son plan de développement : le club portugais s’est appuyé sur son savoir-faire reconnu en matière de formation. Deux des plus grands talents du pays, Luis Figo et Cristiano Ronaldo, ont notamment été formés au sein de son académie.

Néanmoins, le Sporting CP compte s’investir pleinement dans ce projet de formation de jeunes talents chinois. « Le principal objectif de ce partenariat avec ECADInt est de bâtir 10 académies en Chine même si d’autres projets pourraient voir le jour. ECADInt est à 100% avec nous et contrairement à d’autres clubs européens, nous ne cherchons pas seulement à apposer notre marque à une académie. Nous suivrons attentivement le développement de nos différents centres de formation. Il est important que les académies suivent nos méthodes de formation. Nous serons ouverts à des échanges entre nos différentes académies et nous réalisons déjà ce type d’initiatives avec notre école basée à Toronto » a alors expliqué Bruno de Carvalho. Le président lisboète a profité du déplacement de son équipe à Moscou fin novembre en Europa League pour ensuite rejoindre la Chine afin de rencontrer les dirigeants d’ECADInt.

Cette implantation en Chine constitue un enjeu très important pour le club lisboète. Confronté à un marché trop étroit et refusant désormais de se livrer à la TPO pour financer sa compétitivité, le Sporting doit impérativement réussir son internationalisation afin de dynamiser des revenus commerciaux atones. Le club n’a toujours pas trouvé de sponsor maillot en cette saison 2015-16…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 


Source photo à la Une : © Uefa.com

Articles populaires

To Top
Tweetez
Partagez
Partagez

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer