Economie

Le SSC Napoli présente un excellent bilan financier

En grande difficulté financière au début des années 2000, le SSC Napoli a présenté pour le huitième exercice d’affilié un bilan financier 2013-14 positif. La direction napolitaine a même eu le plaisir d’annoncer un record de profits. Une situation qui a néanmoins été provoquée par une série d’éléments conjoncturels. Explications…

La direction du SSC Napoli était heureuse de présenter publiquement la clôture de ses comptes concernant l’exercice 2013-14. Lors de ce dernier exercice financier, la formation napolitaine établit un nouveau record de chiffre d’affaires et de profits.

Ainsi, le SSC Napoli a clôturé l’exercice 2013-14 avec un résultat net positif de 20,2 M€. Pour la 8ème saison consécutive, le club présidé par Aurelio de Laurentiis affiche un résultat net positif tout en établissant un nouveau record. En effet, le SSC Napoli bat son précédent record de profits datant de la saison 2011-12 avec un résultat positif de 14,7 M€. Lors des 5 derniers exercices, le SSC Napoli a généré près de 50 M€ de profits (47,5 M€) permettant au club d’accumuler 72,3 M€ de capitaux propres positifs à l’issue de la saison 2013-14.

résultat net ssc napoli

Concernant le chiffre d’affaires opérationnel du club, le SSC Napoli bat également un nouveau record. Le club napolitain a généré des recettes hors transferts à hauteur de 165,462 M€, battant de plus de 11% son record datant de l’exercice 2011-12 (148,858 M€). Ce CA opérationnel constitue également une progression de 42% par rapport à l’exercice 2012-13.

Abonnement Ecofoot Premium – S’abonner à notre version premium, c’est :

  • Accéder à 100% des contenus Ecofoot
  • Bénéficier de nos meilleurs contenus au format magazine
  • Soutenir le développement d’un média que vous appréciez




  • La participation à la Ligue des Champions a accéléré l’augmentation des recettes du SSC Napoli

    Clairement, cette hausse de recettes enregistrée par le SSC Napoli par rapport à la saison 2012-13 provient de sa participation à la Ligue des Champions. Une qualification pour la phase de poules de la C1 qui a permis au club napolitain de stimuler généreusement ses recettes de billetterie et ses droits TV.

    Concernant les revenus de billetterie, le SSC Napoli a enregistré une hausse de 43% de ses recettes entre 2012-13 et 2013-14, passant de 15,1 à 21,575 M€. Les trois matchs de Ligue des Champions disputés par le club ont rapporté à eux-seuls près de 5,5 M€. Néanmoins, le club napolitain ne bat pas son record de revenus de billetterie datant de 2011-12 où il avait enregistré 25,1 M€. L’élimination prématurée en Ligue des Champions explique ce retard.

    sources de revenus ssc napoli

    Au niveau des recettes télévisuelles, le SSC Napoli dépasse pour la première fois la barre des 100 M€ pour atteindre 104,9 M€. Cela constitue une hausse de 60% par rapport à la saison 2012-13. Si la progression est mince au sujet des droits TV de Serie A (58,1 M€ contre 57,2 M€), le SSC Napoli a enregistré en 2013-14 40,2 M€ de recettes télévisuelles en provenance des compétitions européennes (C1 + C3).

    Si la plupart des sources de revenus du SSC Napoli sont en hausse par rapport à la saison 2012-13 – grâce à l’effet Ligue des Champions notamment – le club napolitain connait en revanche une grosse désillusion concernant les revenus commerciaux. Pour la première fois depuis la saison 2009-10, ces derniers sont passés sous la barre des 30 M€. Pour la deuxième saison d’affiliée, le SSC Napoli connait une petite contraction de cette source de recettes de l’ordre de 2%. Alors que le club subit une contraction de ses recettes de sponsoring, il ne parvient pas à compenser cette baisse par les revenus de merchandising qui restent anecdotiques : le SSC Napoli a seulement perçu 2,370 M€ de recettes en provenance de la commercialisation de produits dérivés en 2013-14.

    Le SSC Napoli a généré un revenu exceptionnel en provenance du marché des transferts

    Si la hausse des recettes opérationnelles a contribué au bon bilan financier du SSC Napoli, le club a également enregistré des revenus exceptionnels en provenance du marché des transferts lui permettant de consolider un résultat net positif record. En effet, le bilan financier 2013-14 prend en compte le transfert de l’avant-centre international uruguayen Edinson Cavani au PSG permettant d’enregistrer une valeur comptable de 64,4 M€.

    Cette somme record pour le transfert d’un joueur napolitain permet au club d’afficher un important résultat net positif tout en finançant une campagne de recrutement onéreuse. En effet, lors de ce même exercice, le SSC Napoli a enregistré les arrivées de Gonzalo Higuain (37 M€), Raul Albiol (11,3 M€), Jose Maria Callejon (8,9 M€), Faouzi Ghoulam (5,25 M€) ou encore Koulibaly Kalidou (8 M€).

    Si le SSC Napoli est parvenu à générer un profit important tout en essayant de préserver un bon niveau de compétitivité sportive, il sera difficile pour le club de maintenir un tel niveau de rentabilité financière lors des saisons à venir. En effet, les forts revenus générés par le club lors de l’exercice 2013-14 tiennent plus à des circonstances exceptionnelles qu’à des réformes structurelles menées par le club.

    Suite à son élimination cet été au tour préliminaire de la Ligue des Champions, le SSC Napoli risque d’afficher un profit bien moindre pour l’exercice 2014-15. Pour maintenir des finances saines tout en améliorant sa compétitivité sportive, le club devra réaliser des aménagements structurels afin d’optimiser les revenus de billetterie et commerciaux du club. Un virage stratégique nécessitera certainement une baisse des investissements sur le marché des transferts. Pour le moment, la direction du SSC Napoli n’est pas prête à adopter ce tournant.

    Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

    Articles populaires

    To Top

    Send this to a friend

    En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

    Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

    Fermer