Stratégie

La mise en place du stade connecté reçoit un accueil mitigé à Eindhoven

Alors que le PSV Eindhoven est un des premiers clubs européens à bénéficier d’un stade connecté, les dirigeants ont été surpris par la réaction de certains supporters lors de la rencontre à domicile face au NAC Breda comptant pour la 2ème journée d’Eredivsie. La direction du club néerlandais va suivre avec attention l’évolution de la situation…

En ce début de saison 2014-15, les dirigeants du PSV Eindhoven ont de quoi se réjouir des résultats sportifs de leur club. La formation néerlandaise a parfaitement entamé son championnat en enchainant deux succès, dont une victoire probante à domicile face au NAC Breda sur le score de 6-1 dimanche dernier. Un spectacle offensif impressionnant qui permet au PSV de s’installer en tête de l’Eredivisie.

Pourtant certains dirigeants ne dissimulaient pas leur agacement à la sortie de cette splendide victoire de leur équipe. En cause ? La protestation d’une partie des supporters du PSV en raison de l’équipement en bornes wifi du Philips Stadion pour cette saison 2014-15. Alors que les supporters bénéficient d’une des enceintes les plus modernes d’Europe, adoptant la technologie du stade connecté, des supporters ont brandi une banderole « F**k wifi, support the team » et d’autres banderoles affichaient le logo du wifi avec un rond rouge barré.

Les dirigeants du PSV Eindhoven ne s’attendaient pas à une telle réaction à propos de l’adoption d’une technologie novatrice en Europe, mais ayant déjà fait ses preuves dans de nombreux stades aux Etats-Unis. Derrière ce mouvement de protestation se cache certains groupes ultras du club qui ne souhaitent pas dénaturer l’ambiance au stade au profit de technologie renforçant les aspects « foot-business ».

Le stade connecté représente une opportunité d’accroissement des revenus commerciaux pour le PSV

La technologie du stade connecté a été mise en place par l’opérateur néerlandais UPC. Le PSV a contribué au financement de la mise en place de cette technologique. Par ailleurs, le club a développé en collaboration avec la société Infostrada, une application nommée PSV App permettant de consulter des infos, des vidéos ainsi que des statistiques en quasi temps réel durant la rencontre.

A travers la mise en place de cette technologie, le PSV espère accroître sensiblement dans les années  à venir ses revenus « match day » ainsi que de sponsoring. Ainsi, le PSV compte notamment monétiser son application en proposant des emplacements publicitaires à certains annonceurs (certains sites de paris en ligne se sont déjà manifestés). De plus, le club compte développer un service de commande à distance de boissons via l’application permettant d’augmenter sensiblement les revenus provenant de la buvette.

L’arrivée du stade connecté doit permettre au PSV Eindhoven d’insuffler une nouvelle croissance économique afin d’aider le club à revenir sur le devant de la scène européenne. Avec un revenu pour la saison 2012-13 de 62,4 M€ du notamment à la faiblesse des droits TV du championnat (14,2 M€), le club ne peut plus lutter sur la scène européenne et cherche dans un premier temps à revenir sur le devant de la scène nationale.

sources de revenus psv eindhoven

De nombreux clubs européens scrutent le modèle du PSV

Grâce au stade connecté, le PSV Eindhoven espère rapidement générer plus de 30 M€ de revenus commerciaux ce qui représenterait une croissance de 35% par rapport à la saison 2012-13. Le club espère également une hausse substantielle de ses revenus de billetterie en augmentant le panier moyen du spectateur. Ces hausses simultanées des deux sources doivent permettre au club de se qualifier de nouveau pour la Ligue des Champions, et de recevoir les lucratifs droits TV qui en découlent. Un nouveau cercle vertueux serait ainsi créé.

Malgré les protestations visibles dans les travées du Philips Stadion au cours de la rencontre face au NAC, il convient tout de même de nuancer l’accueil de la technologie du stade connecté. En effet, pour cette première, 17 000 supporters sur les 30 000 spectateurs présents au stade ont utilisé les bornes wifi mises à disposition. Et le club a enregistré un pic de 11 000 spectateurs connectés simultanément.

Les réactions du public du PSV à propos de la mise en place du stade connecté sont suivies par de nombreux clubs européens qui ont l’intention de se lancer dans le projet afin de générer des revenus supplémentaires. En France, c’est notamment le cas de l’Olympique Lyonnais, qui espère percevoir 70 M€ de revenus additionnels par an grâce à la mise en place du stade connecté au sein de sa nouvelle enceinte.

Google Plus

Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer