Economie

Le recrutement du Stade Rennais

Le Stade Rennais, club habituellement calme, a connu une intersaison mouvementée : changement de présidence, réduction du train de vie, nouvelles ambitions… Ce manque de stabilité inhabituel pour le club breton pourrait lui coûter cher cette saison.

Officiellement Patrick Le Lay est parti de son poste de président de son propre chef. Officieusement, celui-ci a été poussé vers la sortie par l’actionnaire François Pinault pour deux raisons majeures : le club bouclait une deuxième saison consécutive en déficit de plus de 2 millions d’euros et des tensions sont nées entre l’entraineur corse du club Frédéric Antonetti et son président. Il se murmurait même un départ du technicien vers Marseille pour remplacer Didier Deschamps…

Mais c’est finalement l’ancien patron de TF1 qui a laissé sa place à un homme de confiance et qui connait la maison : Frédéric de Saint-Sernin. Ce proche de François Pinault a deux missions impératives en arrivant : convaincre Antonetti de rester et réduire le train de vie du club. L’actionnaire ne souhaite plus mettre la main au portefeuille pour combler les trous du club.

Le président va réussir les deux missions. Mais cette réduction du budget a un « coût sportif » pour les Rouges et Noirs. Malgré les arrivées de Sadio Diallo en provenance de Bastia et de Romain Alessandrini de Clermont-Ferrand, tous les spécialistes ont le sentiment que les Rennais se sont affaiblis lors de ce dernier mercato.

recrutement stade rennais

Romain Alessandrini a choisi le Stade Rennais cet été alors qu'il était courtisé par de nombreux clubs.

Et les premiers résultats tendent à donner raison aux experts. Rennes, qui vient encore de s’incliner à domicile contre Lorient, connait un début de saison très compliqué. Le secteur qui semble le plus touché par l’affaiblissement est la défense. Le taulier Kader Mangane est parti sans être remplacé. Et Apam tarde à revenir à son niveau niçois. John Boye reste un peu tendre pour devenir une valeur sure de la défense. Il ne reste plus que Kana Biyik pour solidifier l’édifice.

Les recrues rennaises ont du mal à convaincre

Rennes a également perdu de la valeur athlétique au milieu de terrain avec les départs de Mandjeck et Tettey. Le club devra également se passer de la touche technique de Yacine Brahimi. Enfin, Rennes a également perdu les qualités de percussion de Boukari et Kembo-Ekoko.

Pour le moment, les arrivées tardent à confirmer le niveau attendu. Alessandrini et Diallo ont du mal à bousculer la hiérarchie. Et Makoun a été recruté pour remplacer… M’Vila qui est finalement resté au club. Le petit plus qui manque chaque saison au Stade Rennais pour jouer les premières places ne sera sans doute pas pour cette saison. Pierre Dreossi a utilisé la formule « le mercato le plus difficile de ma carrière ». Les supporters se demandent même s’il n’a pas été bâclé…

Articles populaires

To Top
Tweetez
Partagez
Partagez

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer