Stratégie

La Turquie se prépare à réformer son football professionnel

Combinant performances décevantes sur la scène européenne et situation financière préoccupante en coulisse, les clubs turcs de Süper Lig se situent actuellement dans une situation difficile qui pousse la fédération à mener une réflexion sur la gouvernance du football professionnel du pays. Un plan de réformes devrait être mis en place pour la saison 2017-18. Explications…

Le football professionnel turc se prépare-t-il à connaître une révolution ? En tout cas, toutes les parties prenantes semblent actuellement d’accord pour effectuer de profondes modifications au niveau de sa gouvernance afin de rétablir la compétitivité du championnat turc observé notamment au début des années 2000. A l’époque, le club stambouliote de Galatasaray était parvenu à remporter la C3 en s’imposant en finale face à Arsenal.

Au cours des dernières années, les clubs turcs se sont enlisés dans des difficultés financières, ne parvenant plus à rééditer les exploits entrevus au début des années 2000 sur la scène européenne. Galatasaray a même subi au mois de mars dernier une exclusion d’un an de toute compétition européenne en raison d’une situation financière qui ne respectait pas les règlements de l’UEFA en matière de fair-play financier. Le club affichait notamment au 30 juin 2014 une dette proche de 120 M€, soit un montant supérieur à ses revenus opérationnels qui avoisinent la barre des 100 M€ par exercice. Et Galatasaray n’est pas le seul club à connaître une situation financière délicate : l’ensemble des 18 clubs de l’élite affiche une dette brute globale estimée à 1,3 milliard d’euros dont la moitié est détenue par des établissements bancaires.

Pour pouvoir inverser une telle situation et éviter un déclin de son football, la fédération turque de football compte adopter rapidement un plan de réformes important afin de radicalement bouleverser la gouvernance du football professionnel turc. La fédération prévoit notamment de créer une société commerciale, nommée Superlig A.S., dont le capital serait détenu par les clubs de l’élite turque, et qui administrerait l’ensemble des sujets économiques et commerciaux  du championnat de première division. La fédération gèrerait alors uniquement les équipes nationales, le football amateur ainsi que l’arbitrage. Un fonctionnement qui serait similaire à la gouvernance appliquée en Premier League.

« Le but de ce projet est d’accroître les revenus de nos clubs, rétablir leur équilibre budgétaire et de mettre en place une coopération plus intense à tous les niveaux » a alors indiqué Yildirim Demiroren, président de la fédération turque de football. Cependant, pour pouvoir adopter une telle réforme, le football turc a besoin de l’approbation politique via un vote du parlement. Une procédure qui devrait être une simple formalité puisque le président turc, Tayyip Erdogan, soutient une telle refonte du football professionnel. Le projet de loi pourrait ainsi être voté dès le mois d’octobre prochain pour une mise en application lors de la saison 2017-18.

Outre le changement de gouvernance, des dispositifs de contrôle financier des clubs et une modification du nombre d’équipes au sein de l’élite devraient également être étudiés. Mais aucune décision ne sera prise avant le vote du parlement. « Nous souhaitons nous imposer comme l’un des quatre meilleurs championnats du monde. L’objectif est d’atteindre un tel niveau à l’horizon 2020 » a alors déclaré Goksel Gumusdag, président de l’Association des Clubs turcs et grand partisan de cette reconfiguration du football professionnel. Si l’objectif semble très ambitieux, la volonté de changement manifestée par toutes les parties prenantes montre une réelle prise de conscience des difficultés travées par le football turc et augure très certainement un avenir plus radieux pour un pays qui souhaite s’imposer comme une place forte du football européen.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous abonner à notre compte Twitter


Source photo à la Une : © Galatasaray (Facebook)

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer