Stratégie

Swansea City doit-il réadapter son approche budgétaire ?

Alors que les résultats sportifs ne sont pas bons actuellement, le club gallois de Swansea City devrait bouger au cours de ce mercato hivernal afin de renforcer considérablement son effectif et éviter une éventuelle relégation. Néanmoins, la direction ne compte pas céder à la panique et oublier toute considération financière lors de ce marché des transferts. Explications…

Pour la première fois de la saison, Swansea City est tombé dans la zone rouge en occupant une inquiétante 18ème place. Et même si le club possède un match en retard – qu’il disputera lundi à domicile face à Watford – les Swans traversent une inhabituelle crise de confiance alors qu’ils n’ont cessé de grimper dans la hiérarchie de Premier League depuis leur ascension à ce niveau en 2011.

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Après avoir procédé à un remaniement en interne de son staff technique – l’adjoint Alan Curtis a remplacé Gary Monk au poste d’entraîneur – Swansea compte bouger sur ce marché hivernal des transferts pour renforcer son effectif. Néanmoins, fidèle à son image de club prudent sur le plan financier, la direction préfère dégraisser une partie de son effectif avant de se lancer dans les achats contrairement à bon nombre de ses concurrents.

Alors qu’un retour de Franck Tabanou vers l’ASSE est dans les tuyaux, le premier mouvement opéré par le club gallois sur le marché des transferts a surpris toute la presse Outre-Manche. Swansea a profité de ce début de mercato pour vendre son milieu international anglais, Jonjo Shelvey, à Newcastle United contre une indemnité de 12 M£. Malgré la somme importante déboursée par les Magpies, Swansea a ainsi décidé de céder l’un de ses meilleurs éléments à un concurrent direct dans la course au maintien !

Devant l’attitude adoptée par les dirigeants des Swans, d’autres clubs à la lutte avec Swansea ont tenté leur chance au cours des derniers jours pour enrôler les meilleurs joueurs du club gallois. Le club de Sunderland, actuel 19ème de Premier League, est ainsi passé à l’action pour tenter de recruter André Ayew. Les Black Cats ont soumis une offre vertigineuse de 13 M£ pour essayer de faire venir l’international ghanéen, grande satisfaction de Swansea depuis le début de saison. Recruté libre à l’Olympique de Marseille – même si Swansea a déboursé une prime à la signature estimée entre 5 et 6 M€ – la formation galloise réaliserait alors une très grosse plus-value en seulement 6 mois sur ce dossier. Si la direction du club a réfléchi à cette offre, André Ayew ne souhaiterait pas quitter Swansea pour un rival jouant le maintien durant ce mercato hivernal.

Néanmoins, l’attitude des dirigeants de Swansea City étonne. Pressé de vendre pour faire rentrer des liquidités, Swansea City ne possède pourtant aucun problème financier. Swansea a accumulé plus de 41 M£ de profits au cours des 4 derniers exercices et le club possède un niveau d’endettement relativement faible par rapport à sa capacité de remboursement (24,8 M£ de dettes brutes au 30 juin 2015).

En revanche, le maintien du club en Premier League constitue un objectif essentiel pour les Swans afin de poursuivre leur développement. Avec la hausse des droits TV domestiques et internationaux qui entrera en vigueur à partir de la saison prochaine, Swansea sera assuré de percevoir une enveloppe supérieure à 100 M£ de recettes télévisuelles à partir de 2016-17 en cas de maintien dans l’élite anglaise. En revanche, en cas de descente en Championship, Swansea percevrait des recettes TV de l’ordre de 30 M£, comprenant les parachute payments.

Ainsi, une descente en Championship entraînerait une différence, à minima, de 70 M£ concernant les revenus opérationnels du club gallois. Un scénario catastrophe qui remettrait en cause les différents projets du club dont notamment le rachat de son enceinte du Liberty Stadium. Tous les efforts entrepris par la direction pour accroître la compétitivité financière et sportive du club au cours des dernières saisons seraient alors réduits à néant. Pour la première fois depuis sa remontée en Premier League, la direction de Swansea se doit alors de prendre des risques financiers pour sauver le club de la relégation…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire foot-business. 


Source photo à la Une : © Swansea City Football Club (Facebook)

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer