Stratégie

Nicolas de Tavernost veut une Ligue 1 à 18 clubs

Dans un long entretien accordé à nos confrères de L’Equipe, le président de M6, Nicolas de Tavernost s’est exprimé sans détour sur les réformes à mener dans le football français pour le rendre plus compétitif. Le représentant de l’actionnariat des Girondins souhaite impérativement un retour à une Ligue 1 à 18 clubs. Explications…

Alors que le président des Girondins de Bordeaux, Jean-Louis Triaud, a pour habitude d’exprimer sa vision de la gouvernance du football professionnel français, c’est au tour aujourd’hui de Nicolas de Tavernost, président de M6, société propriétaire des Girondins de Bordeaux depuis 16 ans, d’en remettre une couche. Clairement, les hauts-dirigeants bordelais se rangent derrière la vision prônée par Jean-Michel Aulas concernant les réformes à mener.

Au cours d’un entretien accordé à nos confrères de L’Equipe, Nicolas de Tavernost plaide pour la création d’une société commerciale à l’image de la Premier League afin de défendre au mieux les intérêts économiques du championnat de Ligue 1. Cette société aurait notamment pour principale mission d’assurer la commercialisation des droits TV domestiques et internationaux du championnat tout en démarchant de nouveaux partenariats de sponsoring. Les missions régaliennes seraient alors confiées à la Fédération. Un dessein qui pourrait exclure la LFP de la gouvernance, à moins d’une délégation des missions régaliennes accordées par la fédération.

de tavernost réformes ligue 1

Nicolas de Tavernost défend la même position tenue par Jean-Michel Aulas concernant la réforme de la gouvernance de la Ligue 1

Outre cette réforme en profondeur prônée par d’autres patrons de Ligue 1, Nicolas de Tavernost va encore plus loin en affichant ses velléités concernant le format des compétitions. Il défend farouchement le passage d’une Ligue 1 à 18 clubs le plus rapidement possible. « A l’époque, Bordeaux était le seul club présent au Conseil d’Administration de la Ligue qui s’était opposé au passage à 20 clubs en L1. C’était absurde. Désormais, il s’agit d’une réforme urgente à mener. Si ce n’est pas en un an, on peut la faire en deux ans. Il faut accompagner ce mouvement. Mais il faut revenir à 18 clubs en Ligue 1, notamment, car cela donnera plus de ressources aux clubs » a ainsi indiqué le patron de M6.

Enfin, Nicolas de Tavernost conclut l’entretien sur la situation et les objectifs des Girondins de Bordeaux. Lors de l’exercice 2014-15, les Girondins auraient ainsi accusé un lourd déficit de 9 M€. De Tavernost compte sur une qualification en Europa League à l’issue de la saison et une sortie des poules lors de cette édition 2015-16 pour poursuivre le développement économique du club. Enfin, le dirigeant de M6 appelle également les collectivités à investir dans les infrastructures autour du stade (parkings, nouvelles voies d’accès…) pour aider le club à accroître le taux de remplissage de son nouveau stade. Avec un loyer annuel à hauteur de 3,8 M€ pour exploiter ce nouvel outil, les Girondins ont besoin d’accroître leur nombre de spectateurs afin de le rentabiliser…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

Articles populaires

To Top
Tweetez
Partagez15
Partagez

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer