Economie

Quels sont les contrats équipementiers les plus lucratifs de l’univers footballistique ?

Les contrats équipementiers connaissent une vague inflationniste importante au sein du football européen, alimentée par l’arrivée (ou le retour) de nouveaux acteurs sur ce marché (New Balance, Under Armour, Le Coq Sportif…) et par la volonté d’Adidas de conserver ses positions. Les grosses formations du Vieux Continent profitent de cette concurrence accrue pour renégocier fortement à la hausse leurs contrats. Découvrez le nouveau top 10 des contrats équipementiers les plus lucratifs dressé par Ecofoot.fr…

1. Manchester United – Adidas – 2015-25

Alors que le nouveau contrat équipementier signé par Manchester United ne rentrera en vigueur qu’à partir de la saison 2015-16, ce dernier a été annoncé plus d’un an en avance. Il faut dire qu’Adidas a employé les grands moyens pour subtiliser ce contrat au rival Nike : l’équipementier allemand a accepté de débourser la somme colossale de 750 M£ sur 10 ans pour équiper Manchester United !

Profitant de l’appréciation actuelle de la livre par rapport à l’euro, le contrat signé entre Manchester United et Adidas rapportera plus de 104 M€ par an aux Red Devils. La signature de ce partenariat est très certainement à l’origine du mouvement inflationniste observable dans le secteur parmi les grands clubs européens.

2. Bayern Munich – Adidas – 2015-30

Suite à l’annonce du partenariat signé entre Adidas et Manchester United, la direction du Bayern Munich avait alors vivement critiqué la stratégie opérée par l’équipementier allemand. Adidas étant actionnaire à hauteur de 10% dans le capital du club bavarois, la direction munichoise se voyait alors pris au piège de ne pas pouvoir solliciter la concurrence afin d’obtenir une réévaluation de son contrat équipementier.

Néanmoins, les critiques publiques adressées à son partenaire actionnarial ont payé. Selon les informations révélées par Bild, Adidas a accepté de renégocier son contrat avec le Bayern Munich alors que le précédent accord signé courait jusqu’à l’issue de la saison 2019-20. Finalement, à partir de la saison prochaine, le Bayern recevra 60 M€ par saison de la part de son partenaire technique au lieu de 25 M€ actuellement. Le club bavarois fait un véritable bond au classement pour atteindre la deuxième place des contrats équipementiers les plus lucratifs.

3. Arsenal FC – Puma – 2013-18

Les Gunners profitent de la réévaluation de la livre face à l’euro pour récupérer la troisième place du classement. Les Gunners possèdent un accord à hauteur de 42 M€ par saison avec l’équipementier Puma. Le club londonien est la seule formation du podium à ne pas être équipée par Adidas. Malgré une longue échéance, la direction d’Arsenal serait déjà en veille afin d’obtenir un contrat équipementier bien plus lucratif à l’horizon 2018-19.

3. Chelsea FC – Adidas – 2013-18

A l’image de son concurrent londonien, Chelsea FC possède également un contrat équipementier à hauteur de 30 M£ par saison. Néanmoins, les Blues ont suivi avec attention les négociations récemment intervenues entre le Bayern Munich et son partenaire technique allemand. Les Blues pourraient profiter de leur position de champion en titre pour entamer de nouvelles négociations plus rapidement que prévu.

5. Real Madrid – Adidas – 2012-20

Le Real Madrid est le grand perdant de ce classement édition 2015. Alors que le club Merengue se situait encore en tête la saison dernière avec des revenus à hauteur de 38 M€ par saison de la part d’Adidas, ce dernier a subi la revalorisation de certains contrats menés par son propre équipementier avec d’autres formations européennes et l’appréciation de la livre qui a revalorisé les contrats de Chelsea FC et Arsenal FC.

Néanmoins, il est peu probable que le Real Madrid se contente d’un tel revenu jusqu’à la saison 2019-20, date de la fin de son contrat actuel avec Adidas. A l’image du Bayern Munich, la direction du Real Madrid risque de mettre la pression sur son équipementier afin d’entamer de nouvelles négociations le plus rapidement possible.

6. Liverpool FC – New Balance – 2012-18

Equipé par Warrior depuis la saison 2012-13, la filiale New Balance récupèrera le contrat équipementier de Liverpool FC sur la période 2015-18. Contrat évalué à 25 M£ par saison avec Liverpool FC, New Balance compte intensifier ses investissements footballistiques afin de devenir le troisième équipementier sportif à l’échelle mondiale à court terme. Constituant le fleuron de la stratégie de sponsoring footballistique sur le marché européen, New Balance pourrait entamer de nouvelles négociations avec Liverpool FC plus tôt que prévu afin de conserver le club dans son portefeuille de partenaires.

6. FC Barcelone – Nike – 2008-18

La première formation équipée par Nike se classe seulement au 6ème rang. Il s’agit du FC Barcelone qui possède un contrat à hauteur de 35 M€ par saison. Après avoir perdu Manchester United sur le marché britannique, l’équipementier américain ne pourra se permettre de laisser échapper le FC Barcelone. Nike misera très certainement gros afin de conserver le club Blaugrana dans son portefeuille de partenaires au-delà de la saison 2017-18.

8. Juventus – Adidas – 2015-21

Dominant outrageusement le championnat italien, la Juventus basculera chez Adidas à partir de la saison prochaine contre une nette revalorisation de son contrat équipementier. Le club italien percevra 23 M€ par saison pour le contrat de sponsoring auquel s’ajoutera une somme de 6 M€ par saison pour la gestion de l’activité merchandising du club transalpin.

9. Milan AC – Adidas – 2013-23

Malgré sa méforme sportive persistante, le Milan AC continue à générer de gros revenus de sponsoring. Et le contrat équipementier du club n’échappe pas à cette tendance : le club lombard perçoit 20 M€ par saison de la part d’Adidas.

9. Paris SG – Nike – 2013-22

Au sein de ce top 10, Nike parvient à intégrer un deuxième élément grâce à la revalorisation de contrat concédée au PSG lors de la saison 2013-14. Désormais, le club parisien perçoit 20 M€ par saison de la part de son équipementier. Pour obtenir une telle revalorisation rapidement, le propriétaire du club parisien QSI n’a pas hésité à faire entrer dans l’appel d’offres l’équipementier qatari Burrda afin de faire monter les enchères. Alors en passe de perdre Manchester United et la Juventus, Nike ne pouvait se permettre de ne plus sponsoriser un futur acteur majeur du football européen. Le PSG est lié à l’équipementier américain jusqu’à l’issue de la saison 2021-22.

contrats équipementiers 2015-16

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer