Economie

Quel club de Ligue 1 peut s’offrir Wissam Ben Yedder ?

Déterminé à quitter le TFC depuis déjà plusieurs mois, le départ cet hiver de l’avant-centre Wissam Ben Yedder semble être acté. Néanmoins, le TFC sera intransigeant dans les négociations car une partie de son maintien se jouera lors de la gestion de ce dossier. Explications…

Après avoir repoussé les offres formulées par les clubs de Sevilla FC et de l’OM lors du dernier mercato estival pour différentes raisons (manque de garanties bancaires, problème de timing), la direction du TFC est résolue à régler assez rapidement le cas de son talentueux attaquant afin de ne pas engendrer de tensions au sein d’un club qui doit assurer sa survie en L1 durant cette seconde partie de saison 2015-16.

Conscient que la gestion du cas Ben Yedder peut conditionner une partie des résultats de cette deuxième moitié de saison, le président du club Olivier Sadran sera intransigeant quant à ses exigences financières. Alors que ce dernier réclamait près de 15 M€ pour laisser partir son joueur lors des précédents mercatos, il pourrait néanmoins revoir sa position en raison de l’échéance du contrat de Ben Yedder. Possédant un engagement jusqu’en juin 2017 avec le club de la ville rose, le patron du TFC ne possède plus beaucoup de marge de manœuvre pour céder son attaquant avant que ce dernier ne puisse partir libre vers une autre destination.

D’après les données du marché, une offre comprise entre 8 et 10 M€ devrait être acceptée par la direction du TFC. Un montant qui n’effraie pas pour le moment les prétendants en Ligue 1, venant régulièrement aux renseignements pour tenter d’attirer le joueur dans leurs filets. Auteur de son 50ème but en Ligue 1 en décembre dernier, Ben Yedder possède l’avantage d’être relativement jeune (25 ans) et de percevoir actuellement un salaire en-dessous de sa valeur marchande (autour de 100 000 € par mois).

Selon les informations relayées dans l’édition du jour de L’Equipe, l’Olympique Lyonnais est le premier club à se positionner sur ce dossier, avant même l’ouverture officielle du mercato hivernal. L’OL aurait alors proposé un échange avec Claudio Beauvue plus une somme d’argent pour enrôler l’attaquant toulousain.

Si cette offre était avérée, cela signifierait sans doute que l’OL ferait une croix au sujet d’un retour à l’équilibre budgétaire sur l’exercice 2015-16 pour mettre toutes les chances de son côté afin d’obtenir une qualification en Champions League pour la saison prochaine. La cession de Beauvue dès cet hiver impliquerait comptablement une provision additionnelle autour de 3,4 M€ sur l’exercice actuel. Un montant qui ne prendrait pas en compte la somme supplémentaire déboursée pour attirer l’attaquant toulousain, et qui serait amortie en fonction de l’engagement de l’attaquant envers le club rhodanien.

Alors que l’OL semble prêt à réaliser un sacrifice financier pour attirer Ben Yedder, d’autres clubs sont également attentifs à l’évolution du dossier. Le premier d’entre eux est l’Olympique de Marseille qui cherche un nouvel attaquant de pointe pour épauler Michy Batshuayi. Si l’OM possède une marge financière limitée et difficilement calculable en raison de la méconnaissance des intentions de son actionnaire, le club a néanmoins un gros atout dans sa manche. L’agent défendant les intérêts de Wissam Ben Yedder, Meïssa N’Diaye, a pour habitude de travailler avec le club olympien. Il est notamment le représentant de plusieurs joueurs de l’effectif actuel marseillais, dont Michy Batshuayi, Benjamin Mendy et Georges Kevin N’Koudou. L’Olympique de Marseille devrait être très bien informé tout au long de l’évolution de ce dossier.

Enfin, un troisième club français de pointe recherche actuellement un attaquant. Il s’agit de l’AS Monaco qui devrait retrouver une certaine marge financière en mettant fin au prêt d’El Shaarawy, permettant au club d’économiser 1,5 M€ en salaires et 13 M€ d’indemnités de transfert. Alors que l’ASM a axé sa priorité sur un retour de Falcao, Ben Yedder possède de nombreuses caractéristiques pouvant séduire le club de la Principauté. Son potentiel de développement et son attractivité auprès de certains clubs étrangers pourraient encourager l’ASM à formuler une offre pour satisfaire deux objectifs à échéance différente : corriger ses problèmes d’efficacité offensive à court terme et réaliser une jolie plus-value sur cette transaction à moyen terme.

Assurément, Wissam Ben Yedder sera très certainement un des feuilletons de ce mercato hivernal 2016…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire foot-business. 

 * données calculées en fonction des mouvements réalisés durant le mercato estival 2015 de l’OL – Graphique intégrant l’hypothèse d’une indemnité de départ accordée à H. Fournier à hauteur de 1,8 M€ – N’intègre pas le surcoût comptable d’un départ de Beauvue ou de l’arrivée de Ben Yedder


Source photo à la Une : © Toulouse Football Club (Facebook)

Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer