Marketing

La société Uber compte-t-elle investir massivement dans le sponsoring sportif ?

uber-sponsoring-football

Alors que la société Uber subit de vives critiques sur le marché colombien, la firme américaine a dernièrement tourné un clip publicitaire réunissant deux anciennes gloires du football colombien afin d’accroître ses parts de marché dans les principales villes du pays. Décryptage…

La société de VTC Uber compte-t-elle investir massivement dans le football pour développer ses activités et légitimer son nouveau modèle de transport ? En Colombie, la firme américaine semble avoir privilégié cette option en nouant des accords commerciaux avec d’anciennes gloires du ballon rond du pays.

Ainsi, Uber vient de dévoiler une campagne publicitaire mettant en scène l’ancien meneur de jeu Carlos Valderrama et Faryd Mondragón. Dans ce spot publicitaire, l’ancien gardien du FC Metz, qui a pris sa retraite sportive il y a quelques mois, joue le rôle de chauffeur pour Valderrama. Il l’accompagne à l’aéroport tout en lui vantant les avantages du modèle Uber.

 

En s’associant à deux anciens joueurs toujours très populaires en Colombie, Uber cherche bien évidemment à accroître sa visibilité tout en essayant de peser sur l’opinion publique afin de consolider son modèle au pays. Car le géant américain des VTC a subi depuis son arrivée de lourdes campagnes de contestation contre ses pratiques.

Face à la colère des chauffeurs colombiens de taxi manifestée dans les rues de Bogota ou encore de Cali, le gouvernement colombien a d’ailleurs changé ses lois en 2015 afin de tenter d’interdire Uber. Un dispositif imposait notamment aux chauffeurs privés de s’acquitter d’une licence de 3 000 $ auprès de l’Etat afin de pouvoir exercer leur profession. Des dispositions qui n’ont néanmoins pas empêché la firme américaine d’accroître ses activités en Colombie. De nouvelles vagues de manifestations à son encontre ont d’ailleurs été organisées lors du premier trimestre 2016 dans les rues de Bogota.

Uber cherche-t-il à légitimer son modèle en investissant dans le sponsoring sportif ?

Ce n’est pas la première fois qu’Uber tente une incursion dans le secteur footballistique afin d’imposer son modèle tout en augmentant sa visibilité. La firme a d’ailleurs tenté de nouer un partenariat avec l’Olympique Lyonnais en début d’année 2016 afin de desservir au mieux la nouvelle enceinte du club rhodanien. Un partenariat qui a dû être rapidement abandonné en raison du conflit opposant à l’époque les taxis aux chauffeurs VTC.

Sur le marché britannique, Uber préparerait également un mouvement de grande ampleur au sein du secteur du sponsoring sportif. Selon les informations dévoilées dernièrement par la presse britannique et américaine, la firme Uber serait prête à investir plus de 20 M£ par exercice pour acquérir les droits de naming de la nouvelle enceinte de Tottenham. Une information qui n’a néanmoins été confirmée par aucune partie prenante. Affaire à suivre…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire 


Source photo à la Une : Flickr.com (Alper ÇuğunCC BY 2.0)

Articles populaires

To Top
Tweetez24
Partagez11
Partagez35

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer