Economie

L’UCPF repousse la grève

Réunis jeudi dans le cadre de l’UCPF, les dirigeants des clubs professionnels ont décidé de repousser la journée blanche du 30 novembre afin de protester contre la mise en place de la taxe à 75%. Ceux-ci ont été convaincus par les premiers échanges établis avec Jean Glavany, nommé médiateur entre les clubs professionnels et le gouvernement.

« Un dialogue constructif a été engagé avec Jean Glavany. Il a été convenu que ce n’est pas en une séance que l’on peut régler tous les problèmes. Nous avons donc décidé de faire confiance à cette médiation et de repousser cette journée blanche à une date ultérieure ». C’est en ces termes que Jean-Pierre Louvel s’est exprimé jeudi soir à la sortie d’une réunion de l’UCPF.

Convaincus par les premiers échanges établis avec Jean Glavany lors d’une première réunion qui s’est tenue mercredi, les dirigeants du football français ont décidé de repousser leur mouvement de grève très mal perçu auprès de l’opinion public. Satisfaits par l’oreille attentive prêtée par le député des Hautes Pyrénées, les patrons de club ont décidé de faire confiance à leur médiateur afin de régler le différend qui les oppose au gouvernement au sujet de la taxe à 75%.

Jean Glavany a beaucoup écouté les présidents

Pourtant, au cours de la réunion de mercredi, Jean Glavany n’a pas tenu un discours différent de celui du gouvernement. Il a rappelé aux présidents de club qu’ils ne pourraient échapper à la taxe à 75% sur les revenus supérieurs à 1 million d’euros par an. Une fois ce principe évoqué, il a écouté les différentes solutions proposées par les dirigeants du foot français.

Si ce premier entretien n’a débouché sur aucune promesse, certaines solutions ont tout de même retenu l’attention de Jean Glavany. La plus concevable pour le député socialiste est l’étalement du paiement de cet impôt exceptionnel sur une durée de 4 ou 5 ans. Ainsi, les clubs pourraient s’acquitter de leur facture de 88 millions d’euros (44 millions d’euros par an) sur une échéance plus longue leur permettant de résoudre en partie les problèmes de trésorerie.

Le cas de l’AS Monaco est évoqué au Sénat

L’étalement du paiement de cet impôt exceptionnel est une mesure recevable pour le gouvernement. Jean Glavany soutiendra cette position auprès de sa majorité. Mais les dirigeants du foot français n’ont pas abandonné la piste de la non-rétroactivité de la loi. Pour le moment, Jean Glavany est plutôt réfractaire à défendre cette position. D’autres rendez-vous sont prévus la semaine prochaine afin d’avancer dans les discussions.

jean glavany

Le député socialiste Jean Glavany est prêt à négocier les modalités de paiement de la taxe à 75% auprès du gouvernement.

En marge des discussions avec Jean Glavany, les sénateurs planchent sur la possibilité de faire payer à l’AS Monaco cette fameuse taxe à 75% sur les revenus supérieurs à 1 million d’euros. Ainsi, le Sénat souhaiterait soumettre tous les clubs affiliés à la FFF à cette taxe. Si cette mesure est judiciairement contestable, la ministre des Sports semble soutenir cette initiative. Valérie Fourneyron s’est exprimée sur le sujet en affirmant que « la situation de Monaco n’est pas équitable par rapport aux autres clubs de Ligue 1. » Les dirigeants de l’ASM ont déjà fait savoir leur mécontentement suite à cette initiative entreprise par le Sénat.

La taxe exceptionnelle n’a pas fini d’agiter le petit monde du football professionnel français. Le gouvernement Ayrault profite du soutien de l’opinion publique sur ce sujet pour maintenir une position dominante et ne rien céder face aux patrons du foot français. Les dirigeants de club comptent sur la présence de Jean Glavany pour assouplir la position gouvernementale et obtenir quelques petites compensations. Affaire à suivre…

Google Plus

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer