Economie

L’Udinese affiche d’importantes pertes financières

Au cours du dernier exercice 2013-14, l’Udinese Calcio a affiché un déficit important qui tranche avec les profits enregistrés au cours des trois saisons précédentes marquées également par l’ascension sportive du club. Un résultat négatif qui pourrait forcer l’Udinese à revoir son modèle économique. Explications…

Club tremplin pour les futures stars internationales, l’Udinese a vu évoluer sous ses couleurs au cours des dernières saisons des joueurs tels que Juan Cuadrado, Alexis Sanchez ou encore Asamoah Gyan. Afin d’équilibrer ses comptes tout en poursuivant son ascension sportive, le club s’est longtemps appuyé sur un réseau de scouting performant lui permettant de dénicher de jeunes pépites aux quatre coins de la planète et d’enregistrer par la suite de jolies plus-values sur le marché des transferts.

Alors que ce modèle a parfaitement fonctionné lors des dernières saisons, il a connu une nette cassure au cours de l’exercice 2013-14. L’Udinese Calcio a ainsi enregistré un résultat net déficitaire de l’ordre de 12,129 M€. Un résultat qui contraste pleinement avec les résultats nets positifs de l’ordre de 2,9 M€, 8,8 M€ et 32,2 M€ lors des exercices 2010-11, 2011-12 et 2012-13.

L’Udinese a connu une mauvaise saison sportive

Les mauvaises performances sportives de l’Udinese Calcio lors de la saison 2013-14 ont impacté le revenu opérationnel du club. La formation du Frioul a seulement terminé au 13ème rang du championnat et a surtout été éliminée en phase de play-off d’Europa League face au Slovan Liberec.

Alors que l’Udinese avait enregistré un chiffre d’affaires opérationnel de l’ordre de 64,990 M€ lors de la saison 2012-13, il a diminué de 23% pour seulement atteindre un peu plus de 50 M€ lors de l’exercice 2013-14. Le club a notamment connu une baisse de près de 2 M€ concernant les droits TV de Serie A et la non-qualification pour la phase de poules d’Europa League a entrainé un manque à gagner de l’ordre de 10 M€.

chiffre d'affaires udinese calcio

Vers un changement de modèle économique pour l’Udinese Calcio ?

Outre la baisse des revenus opérationnels, le club a connu également une réduction extrêmement importante des revenus en provenance du marché des transferts. Alors que le club avait connu une balance positive de l’ordre de 75,770 M€ lors de la saison 2012-13, cette dernière s’est réduite à 20,099 M€ concernant le dernier exercice. Un bilan qui ne suffit pas à compenser les pertes opérationnelles du club.

D’autant que l’Udinese supporte un haut niveau de charges – les coûts opérationnels se sont élevés à hauteur de 74,913 M€ lors de la saison 2013-14 – qui est notamment dû à l’entretien de son réseau de scouting et de détection de talents à travers le monde. Un système qui a notamment coûté au club 24 M€ lors de la saison 2013-14 pour une balance des transferts décevante à l’issue de la saison.

La baisse de compétitivité sportive et les importantes pertes financières lors du dernier exercice ont forcé les dirigeants de l’Udinese à revoir le modèle économique du club. Grâce à un partenariat signé avec la ville d’Udine, le club s’est engagé dans des travaux de modernisation du stade du Frioul. Alors que la fin des travaux est prévue pour juillet 2015, le nouveau stade – qui bénéficiera d’une capacité réduite de 25 100 places – devra permettre au club d’optimiser ses recettes de billetterie. Une pression plus importante sur les prix grâce à la réduction de capacité et des prestations plus haut-de-gamme devront permettre au club – à minima – de multiplier par deux les revenus de billetterie tout en augmentant les recettes commerciales.

L’Udinese cherchera dans un futur proche à dynamiser l’ensemble de ses centres de profit afin de diminuer sa dépendance au marché des transferts.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer