Stratégie

L’UEFA tient-elle son candidat pour la présidence de la FIFA ?

Alors que l’élection présidentielle de la FIFA, qui se tiendra en mai 2015, semblait être jouée d’avance avec un triomphe de Sepp Blatter sans réelle opposition ; les candidatures s’agitent en cette fin de période de pré-campagne. Et l’UEFA pourrait enfin avoir trouvé un candidat faisant l’unanimité auprès des fédérations européennes. Explications…

Dimanche dernier, sur CNN, l’actuel président de la FIFA, Sepp Blatter, accordait une interview au sein de laquelle il semblait sûr de sa force concernant sa réélection à la tête de l’institution en mai 2015. Ce dernier se permettait même de lancer une petite provocation envers l’Europe, principal foyer de contestation de sa légitimité. « Ceux qui veulent se débarrasser de moi devraient m’affronter mais ils n’en ont pas le courage » a alors affirmé le dirigeant suisse. Et ce dernier n’a pas hésité à cibler ses critiques. « Toutes les oppositions au sujet de ma candidature proviennent de l’UEFA » a-t-il ainsi ajouté.

Une ultime provocation qui a encore une fois été mal perçue de la part de l’institution européenne et de ses fédérations affiliées. Conséquence directe ou non des propos tenus par Blatter, Michael van Praag, actuel président de la fédération néerlandaise (KNCB) a officiellement annoncé lundi sa candidature à la présidence de la FIFA. Ce dernier devrait tenir une conférence de presse mercredi. Dans son communiqué, il affirme déjà posséder les cinq lettres de recommandation de la part des fédérations lui permettant de valider sa candidature.

Qui est Michael van Praag ?

Depuis près d’un an, Michael van Praag est un des leaders de l’opposition européenne dressée contre une nouvelle candidature de Sepp Blatter. En juin dernier, alors que le dirigeant suisse annonçait officiellement aux fédérations européennes son intention de se présenter pour un nouveau mandat à la tête de la FIFA, Michael van Praag n’a pas mâché ses mots pour lui exprimer le fond de sa pensée. « Je vous aime beaucoup. Il ne s’agit pas d’une attaque personnelle. Mais la réputation de la FIFA est aujourd’hui indissociable de la corruption. Et le président est donc responsable de cette réputation. Vous ne devriez pas vous représenter » avait alors clamé publiquement Michael van Praag en direction de Sepp Blatter. Une lourde charge que le président de la FIFA avait peu appréciée…

Clairement, Michael van Praag est jusqu’à présent la candidature européenne la plus crédible depuis le lancement de l’élection. Actuel président de la fédération néerlandaise, Van Praag était auparavant le président du club de l’Ajax Amsterdam de 1989 à 2003 avec lequel il a eu d’excellents résultats. Le club néerlandais a connu de grandes années sous sa direction avec notamment l’obtention d’une Coupe UEFA en 1992 et une Ligue des Champions en 1995. Son bilan à la tête de la Fédération Néerlandaise est également excellent avec une finale de Coupe du Monde en 2010 et une demi-finale en 2014.

Avant d’exercer ses compétences dans le monde footballistique, il a fait fortune en lançant un réseau de franchises de boutiques commercialisant des produits électroniques et situées dans les différents aéroports néerlandais. Michael van Praag possède donc une fibre commerciale et le sens des affaires, caractéristiques indispensables pour administrer la FIFA. Au cours de sa carrière, le dirigeant néerlandais a connu de nombreux succès sportifs et commerciaux.

L’UEFA va-t-elle soutenir officiellement Michael van Praag ?

La question du soutien officiel de l’UEFA envers la candidature du dirigeant néerlandais est encore prématurée d’après certains membres de l’institution européenne. « Personne ne connait encore le programme de M. Blatter donc je ne sais pas si quiconque peut s’engager à soutenir quelqu’un » a ainsi déclaré hier Gianni Infantino, le bras droit de Michel Platini au sein de l’UEFA. Néanmoins, il a tenu à ajouter sa satisfaction au sujet du pluralisme des candidatures.

gianni infantino uefa

Gianni Infantino n’a pas exprimé de soutien unanime de l’UEFA envers la candidature de Michael Van Praag.

 

Récemment, la direction de l’UEFA avait plutôt dressé quelques éloges au sujet de la candidature du prince jordanien Ali ben al-Hussein. Selon Michel Platini, il présentait une alternative crédible à Sepp Blatter. De plus, le président de l’UEFA appréciait une candidature en contradiction frontale de Blatter sans que cette dernière provienne de ses rangs. Car une candidature européenne pourrait nuire à son influence continentale qui est aujourd’hui à son apogée.

Ainsi, malgré un brillant parcours, Michael van Praag n’est pas encore assuré d’avoir le soutien de l’ensemble des fédérations européennes. Sans un continent européen uni, le dirigeant néerlandais n’aura alors aucune chance de battre Sepp Blatter lors de l’élection en mai prochain. Il lui reste quatre mois pour convaincre ses homologues de le soutenir…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer