Economie

L’UEFA continue à sanctionner fermement les clubs ne respectant pas le fair-play financier

Après avoir frappé un grand coup au printemps dernier en sanctionnant de grosses écuries européennes pour non-respect du fair-play financier, l’UEFA a de nouveau sorti son arsenal de sanctions pour punir les clubs européens rencontrant des difficultés financières. Quatre formations de championnats européens mineurs ont reçu cette semaine de lourdes sanctions. Explications…

Alors que l’UEFA avait frappé fort au printemps dernier en n’hésitant pas à sanctionner certains gros clubs européens dont le PSG ou encore Manchester City pour non-respect des règles du fair-play financier, l’institution européenne a de nouveau sorti son arsenal répressif à l’encontre des mauvais élèves. Si les clubs sanctionnés évoluent dans des championnats mineurs européens, les sanctions sont en revanche bien plus lourdes par rapport à celles prononcées en mai dernier.

Ainsi, les directions des quatre clubs concernés ont vu leurs fêtes de fin d’année gâchées par la notification officielle des sanctions prononcées par l’UEFA. Les formations de Bursaspor, FK Ekranas, CFR 1907 Cluj et FC Astra Giurgiu seront privées de participation aux différentes coupes d’Europe lors des prochaines saisons.

Les sanctions les plus sévères ont été prononcées à l’encontre du club turc de Bursaspor. La formation de Super Lig est privée de participation à toute compétition européenne lors des quatre prochaines saisons. Ainsi, quoi qu’il arrive, le club de  Bursaspor ne participera plus aux joutes européennes avant la saison 2019-20. En plus de cette lourde sanction, le club turc doit également s’acquitter d’une amende de 100 000 €.

Les deux formations du championnat roumain ont également subi de lourdes sanctions. Le CFR Cluj et Astra Giurgiu – tombeur de l’Olympique Lyonnais en barrage de Ligue Europa – ont été exclus de toute participation à une Coupe d’Europe au cours des trois prochaines saisons (2015-16, 2016-17, 2017-18). Les deux clubs doivent également s’acquitter respectivement d’une amende de 150 000 € et 100 000 €.

Enfin, le club lituanien du  FK Ekranas a été la formation la plus épargnée par les sanctions. Le FK Ekranas a reçu une amende de 15 000 € tout en étant exclu de toute participation à une compétition continentale au cours des deux prochaines saisons (2015-16 et 2016-17). Champion de Lituanie durant 5 saisons consécutives entre 2008 et 2012, le club connait actuellement un déclin sportif à cause de problèmes financiers.

FK Ekranas

Le FK Ekranas, club dominant le championnat lituanien à la fin des années 2000, a perdu de sa compétitivité nationale à cause de problèmes financiers.

Les quatre formations peuvent encore échapper aux sanctions du CFCB

Condamnées par le CFCB – Club Financial Control Body – de l’UEFA, les quatre formations peuvent encore échapper à leurs sanctions. Pour cela, elles doivent résoudre leurs problèmes financiers avant le 31 janvier 2015 et en fournir la preuve devant l’UEFA. Etant donné l’ampleur des difficultés financières de certains clubs, il est peu probable que les sanctions soient annulées.

Clairement, les quatre clubs concernés ont subi des sanctions sévères car ils ont commis de lourdes infractions au règlement du fair-play financier. En effet, dans les quatre dossiers concernés, des retards de paiement des salaires ont été décelés par l’UEFA. Lors de l’été dernier, le club serbe de l’Etoile Rouge de Belgrade a également subi une exclusion de participation à la C1 pour des salaires impayés.

Si certaines voix se sont dernièrement élevées pour dénoncer une différence de traitement entre les membres des grands championnats européens et les autres clubs du continent de la part de l’UEFA, l’institution européenne a prouvé par le passé qu’elle pouvait également lourdement sanctionner des membres de championnats huppés. Outre les sanctions – jugées comme sévères – prises à l’encontre du PSG ou encore de Manchester City au printemps dernier, l’UEFA n’a pas hésité également à exclure en 2013 le club espagnol de Malaga CF de toute compétition européenne. Le club andalou présentait également des retards importants dans les salaires versés à ses joueurs.

Pour ceux qui en douteraient encore, l’UEFA se montre ferme envers tout club européen dans l’application du fair-play financier. L’AS Rome, Liverpool FC ou encore l’AS Monaco pourraient être les prochains clubs inquiétés par le dispositif financier européen. Des documents financiers complémentaires ont été demandés de la part des experts du CFCB aux dirigeants des trois clubs concernés.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer