Stratégie

L’Union Européenne veut frapper fort contre la FIFA

Le parlement européen réuni aujourd’hui à Strasbourg devrait voter une résolution en 31 points visant à mettre la pression sur la FIFA afin d’opérer des réformes immédiates. Après avoir tardé à réagir sur ce dossier, l’Union Européenne souhaite se servir du FIFA Gate pour affirmer sa puissance politique. Explications…

D’après les documents révélés par le site Politico, l’Union Européenne risque de frapper fort à l’encontre de la FIFA par l’intermédiaire de son Parlement réuni aujourd’hui à Strasbourg. Une résolution en 31 points visant à mettre la pression sur l’institution internationale sera soumise au vote et elle devrait être adoptée sans problème.

Dans cette résolution, l’Union Européenne exige notamment le départ immédiat de Sepp Blatter à la tête de l’institution, sans attendre la prochaine réunion extraordinaire du Congrès qui ne devrait pas avoir lieu avant décembre 2015. Elle somme également la FIFA d’introduire le plus rapidement possible un nouveau code de l’éthique au sein de l’institution.

A travers cette résolution, l’Union Européenne compte également mettre des moyens à disposition de la justice américaine et suisse afin de coopérer sur les enquêtes en cours. L’UE est notamment soucieuse de faire toute la lumière sur l’attribution des Mondiaux 1998, 2010, 2018 et 2022.

L’Union Européenne souhaite-t-elle montrer sa puissance politique ?

Au sein de la résolution, l’Union Européenne indique que la FIFA a pendant trop longtemps été gouvernée par un système favorisant la fraude et la corruption. C’est pour cette raison qu’elle souhaite des changements immédiats à la tête de l’institution.

blatter élection fifa

L’Union Européenne souhaite le départ immédiat de Sepp Blatter à la tête de la FIFA

Alors que la résolution devrait être adoptée sans véritable amendement étant donné la position unanime des différents partis politiques à ce sujet, l’Union Européenne pourrait profiter de l’absence de désaccord sur le FIFA Gate pour affirmer sa puissance politique. Reste à savoir si la FIFA pourra supporter la pression mise par l’Union Européenne et adopter le timing de réformes défini par Sepp Blatter.

De son côté, l’unique challenger de Sepp Blatter lors de la dernière élection présidentielle de la FIFA, Ali ben al-Hussein, s’est entouré d’avocats afin de potentiellement mener une action en justice pour contester le résultat du dernier scrutin. Même si un recours a peu de chance d’aboutir, il parait néanmoins être le mieux placé pour assurer un rôle d’intérim en cas de départ immédiat de Sepp Blatter…

Découvrez le document de synthèse de la résolution à cette URL http://g8fip1kplyr33r3krz5b97d1.wpengine.netdna-cdn.com/wp-content/uploads/2015/06/FIFA-leak.pdf

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer