Economie

Valencia CF pourrait battre son record de ventes de maillots

La direction du club espagnol de Valencia CF a publié les premiers chiffres de ventes de maillots officiels du club depuis sa nouvelle collaboration avec Adidas. Même si ce changement d’équipementier pourrait coûter cher au club, la direction ne regrette pas son choix. Explications…

La direction marketing de Valencia CF avait le sourire en ce début de semaine en publiant les chiffres de ventes des maillots officiels du club. En effet, cette dernière a annoncé une progression de 80% des ventes par rapport à la même époque l’an dernier. Il s’agit d’une performance d’autant plus remarquable que le club n’a pas encore inauguré sa nouvelle boutique officielle prévue en plein centre-ville de Valence.

Selon la direction, une conjonction de facteurs explique cette hausse importante devant se traduire par une augmentation significative des recettes de merchandising. Tout d’abord, les résultats sportifs sont bien meilleurs cette saison par rapport à la saison dernière. Le club occupe actuellement la deuxième position du championnat de Liga BBVA, à seulement un point du Real Madrid. L’an dernier, le club avait terminé au 8ème rang, ne se mêlant jamais à la course au podium.

En plus des excellents résultats sportifs, l’arrivée du nouvel actionnaire Peter Lim a redonné confiance aux perspectives sportives à long terme du club. D’ailleurs, les recrues choisies par l’homme d’affaires singapourien cet été se situent en tête des maillots vendus par le club en ce début de saison. L’avant-centre Alvaro Negredo occupe ainsi la tête, devançant le défenseur central Nicolas Otamendi et Pablo Alcacer.

La direction de Valencia CF souligne le bon travail d’Adidas

Dans la communication des chiffres, la direction de Valencia CF a également souligné le rôle prépondérant tenu par le changement d’équipementier dans cette hausse des chiffres. En effet, lors de la dernière intersaison, le club a quitté son équipementier Joma pour s’allier à Adidas. La direction a expliqué ce changement par la volonté de profiter du réseau de distribution d’un puissant acteur national et international.

nouveau maillot valencia cf 2014-15

La direction de Valencia CF estime que le changement d’équipementier a été bénéfique pour les ventes de maillots.

Si le puissant réseau de distribution d’Adidas permet au club de Valencia CF de dynamiser ses ventes, ce facteur mis en avant par la direction ne doit tout de même pas être avancé comme l’élément déclencheur de ventes incrémentales. A périmètre comparable, les deux boutiques historiques du club situées à Mestalla et à Pintor Sorolla, ont triplé leurs ventes par rapport à l’an dernier. Un score qui se révèle être donc bien supérieur à la progression moyenne enregistrée par le club et pour lequel le changement d’équipementier n’a aucun impact.

Valencia CF essaie de justifier son changement d’équipementier

Cette communication sur les chiffres de ventes de maillots au bout de quelques mois de compétition n’est pas une habitude du côté de Valencia CF. Via cette publication, la direction essaie de justifier un changement d’équipementier qui n’a pas été totalement compris de la part des créanciers du club ainsi que de certains supporters.

En effet, à l’issue de la saison 2013-14, Amadeo Salvo – alors président du club – décide de mettre un terme au contrat avec Joma pour signer avec Adidas. Pourtant, Adidas a émis une offre inférieure (2,5 M€) à la somme versée par Joma (3,5 M€) depuis la saison 2011-12. De plus, l’équipementier Joma était lié à Valencia CF jusqu’à la fin de la saison 2016-17 et une clause dans le contrat stipulait le versement d’une indemnité de 15 M€ en cas de rupture anticipée d’un des deux acteurs. Une clause qui avait été poussée par le président de Valencia CF de l’époque, Manuel Llorente, qui avait du faire face au départ anticipé de l’équipementier Kappa.

Malgré les risques financiers, Amadeo Salvo a tout de même décidé de s’engager avec Adidas en rompant le contrat avec Joma. Une décision poussée par Peter Lim qui répond à la stratégie d’internationalisation du club afin de développer ses ressources économiques. Même si Adidas joue pour le moment un rôle marginal dans cette croissance, la hausse des ventes est un bon indicateur permettant de justifier ce changement d’équipementier.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer