Economie

Quel club européen possède la plus importante valorisation ?

Après Forbes, c’est au tour de KPMG de se lancer dans l’exercice complexe de la valorisation des clubs de football. Via une méthodologie détaillée dans son rapport, le cabinet d’audit est parvenu à dresser un top 32 des clubs européens au sein duquel parviennent à se glisser quatre clubs de Ligue 1. Explications…

Discounted Cash Flow, Market Capitalisation, Revenue Multiple… peu importe la méthodologie choisie, la valorisation d’un club de football s’avère toujours être un exercice complexe étant donné les spécificités du secteur. Après avoir écarté les deux premières méthodologies étant donné le manque d’informations concernant les business plans et le peu de clubs cotés en bourse, le cabinet KPMG a finalement opté pour le « Revenue Multiple » afin de valoriser les différents clubs européens.

Si cette méthode de valorisation a ses limites – elle ne permet pas notamment de donner une illustration précise des actifs du club – KPMG a utilisé cinq indicateurs pour construire son coefficient multiplicateur pour chacun des clubs européens étudiés : la rentabilité financière, la popularité à travers les communautés sociales, le potentiel sportif, le montant des droits TV et la propriété du stade. Pour réaliser son étude, le cabinet a arrêté sa collecte de données au 1er janvier 2016, prenant essentiellement en compte les bilans financiers de l’exercice 2014-15.

Sans surprise, la Premier League domine le classement. Même si le championnat anglais ne connait pas encore les effets de sa revalorisation télévisuelle qui entrera en vigueur à partir de la saison prochaine, il parvient à classer 5 clubs dans le Top 10 et 7 clubs dans le Top 32. Et son nombre de représentants est limité par le périmètre pris en compte par KPMG pour constituer son échantillon.  En effet, le cabinet a décidé de limiter son étude aux 50 clubs présentant le meilleur coefficient UEFA lors des 5 dernières années. Sans la mise en place de ce critère sportif limitant le périmètre, la quasi-intégralité des clubs de l’élite anglaise auraient figuré dans le classement.

Au sommet de la hiérarchie, Manchester United parvient à s’emparer du leadership en atteignant une valorisation de 2,905 milliards d’euros. Malgré la perte de compétitivité sportive depuis le départ de son emblématique entraîneur Alex Ferguson, les Red Devils parviennent à entretenir un très haut niveau de revenus basé sur les importants droits audiovisuels de Premier League et sur les contrats commerciaux pharaoniques négociés avec ses principaux partenaires. Néanmoins, Manchester United doit tout de même partager cette première place avec le Real Madrid qui possède exactement la même valorisation que le club mancunien.

Concernant la Ligue 1, elle se classe au 5ème rang des championnats européens d’après l’étude menée par KPMG. Les quatre clubs présents dans la hiérarchie totalisent une valorisation de 1,414 milliard d’euros, soit un montant deux fois inférieur à la seule valorisation du Real Madrid et de Manchester United. Néanmoins, un club parvient à se hisser dans le top 10 : il s’agit bien évidemment du PSG qui enregistre une valorisation de  843 M€. L’AS Monaco, deuxième club de L1, se classe au 26ème rang (195 M€), devançant l’OM (190 M€) alors que l’OL est positionné au 29ème rang (186 M€). Néanmoins, l’étude n’intègre vraisemblablement pas le Parc OL, nouvel outil exploité par le club rhodanien et dont il est propriétaire. Un élément qui permettra très certainement au club de Jean-Michel Aulas de remonter significativement dans la hiérarchie lors des prochaines saisons.

Enfin, six clubs qui ne sont pas issus des cinq principaux championnats européens parviennent à intégrer ce top 32. L’Ajax est le meilleur club du « reste de l’Europe » en se positionnant au 20ème rang avec une valorisation de 297 M€. Le club néerlandais s’appuie notamment sur de très importants profits réalisés lors de chaque exercice. La formation amstellodamoise devance d’une courte tête Benfica (285 M€) et Fenerbahce SK (256 M€). Malgré ses problèmes financiers et son lourd endettement – qui n’est pris en compte via la méthodologie employée – Galatasaray SK parvient également à intégrer ce Top 32 en se hissant au 24ème rang avec une valorisation à 225 M€. Enfin, le FC Porto se classe au 28ème rang (188 M€) alors que le PSV Eindhoven intègre de justesse le ranking avec une valeur estimée à 175 M€.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire 


Source photo à la Une : © Real Madrid C.F. (Facebook)

Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer