Stratégie

Le Venezuela va se doter d’un nouveau stade de 55 000 places

Dans le projet d’aménagement urbain du « parque Hugo Chavez » à Caracas, les autorités vénézuéliennes ont prévu l’édification d’une nouvelle enceinte de football de 55 000 places. Le pays espère que ce nouveau stade ouvrira la voie à un regain de compétitivité du football vénézuélien. Explications…

Peu avant sa mort, Hugo Chavez avait validé un projet d’aménagement urbain dans la banlieue sud-ouest de Caracas visant notamment à fluidifier la circulation dans une métropole connaissant de gros problèmes de transport à l’image de nombreuses villes d’Amérique du Sud. Les nouveaux dirigeants du pays ont récemment décidé de revoir le projet à la hausse en ambitionnant la création d’un nouvel espace dynamique au sein de la capitale vénézuélienne.

Le nouveau projet, validé en début d’année 2014, prévoit notamment l’édification d’une nouvelle enceinte de football de 55 000 places. Ce nouveau stade devra notamment accueillir les rencontres de la sélection nationale du Venezuela. Il aura pour mission, à terme, de remplacer le vieillissant stade José Antonio Anzoátegui, enceinte de 41 000 places, même si ce dernier a été modernisé en 2007 pour la réception de la Copa America.

Grâce à ce nouvel outil, les autorités sportives du pays et la fédération espèrent dynamiser le développement du football vénézuélien. Situé à Caracas, la fédération espère générer d’importants revenus additionnels grâce à ce nouveau stade afin d’investir dans de nouvelles infrastructures liées à la formation et la détection de jeunes talents. Le gouvernement espère également envoyer un bon signal aux différents clubs du pays et encourager la modernisation de leurs infrastructures.

Actuelle 87ème nation du classement FIFA, la fédération vénézuélienne ambitionne une qualification pour la prochaine Coupe du Monde en Russie. Un rêve de qualification qui ne parait pas si illusoire : l’augmentation du niveau footballistique du pays lors des dernières années a permis l’export de nombreux joueurs vers l’Europe. Aujourd’hui, une bonne partie de l’ossature de la sélection nationale évolue en Europe à l’image des défenseurs centraux Oswaldo Vizcarrondo (FC Nantes) et Roberto Rosales (Malaga CF) ou encore du gardien Daniel Hernández (Tenerife).

Oswaldo Vizcarrondo

Oswaldo Vizcarrondo, défenseur central du FC Nantes , est un des piliers de la sélection vénézuélienne.

Le nouveau stade de Caracas sera-t-il livré dans les temps ?

Néanmoins, la sélection nationale du Venezuela ne pourra pas s’appuyer sur ce nouveau stade pour la campagne de qualification du Mondial 2018. L’achèvement des travaux de construction est normalement prévu pour 2019. Néanmoins, le peu d’évolution des travaux au cours de l’année 2014 laisse d’ores et déjà planer le risque de retards.

Estimé à 120 M€, le nouveau stade de Caracas s’inscrit dans un projet global d’aménagement urbain au budget de 700 M$. Ainsi, dans une même zone baptisée « parque Hugo Chavez », le gouvernement vénézuélien a prévu l’édification d’une gare routière ou encore un campus universitaire. A travers ce projet, le Venezuela souhaite moderniser une ville de Caracas à l’architecture vieillissante et sans harmonie. Certaines voix se sont opposées au projet, indiquant que le budget alloué dans ce programme d’aménagement urbain aurait été plus utile dans la lutte contre la criminalité au sein de la capitale vénézuélienne. Un argument qui n’a pas été retenu par les autorités du pays…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

Articles populaires

To Top
Tweetez
Partagez
Partagez

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer