Economie

Vente de l’OM : Gérard Lopez s’exprime sur ce dossier

vente om dossier lopez

Alors que France Football annonçait en début de semaine une officialisation imminente de la vente de l’OM à l’homme d’affaires luxembourgeois Gérard Lopez, tous les acteurs du dossier sont récemment intervenus pour indiquer que la transaction n’était pas encore bouclée. Et Gérard Lopez s’est prononcé en personne au sujet de l’évolution du dossier. Décryptage…

Gérard Lopez va-t-il parvenir à acquérir l’Olympique de Marseille dans les jours ou semaines à venir ? S’il ne dissimule plus en public son intérêt pour le club phocéen – un intérêt qui remonterait à décembre 2015, suite à la vente de son équipe Lotus F1 Team au constructeur Renault – la transaction ne devrait pas aboutir d’ici le 28 ou le 29 août comme le suggérait un peu plus tôt cette semaine France Football.

D’ailleurs, l’investisseur luxembourgeois a tenu à clarifier en personne la situation en prenant la parole dans l’édition du jour de L’Equipe. « Rien n’est signé avec personne, ni avec le vendeur, ni avec aucun entraîneur, y compris Marcelo Bielsa. Il faut vraiment que ces rumeurs incessantes et ces élucubrations cessent. Elles sont mauvaises pour le club et son avenir. Je n’ai jamais parlé à la presse, ni aucun de mes collaborateurs. Nous respectons le club, ses supporters et la propriétaire actuelle » a alors affirmé Gérard Lopez. Des propos qui font suite au premier démenti de Margarita Louis-Dreyfus, publié sur le site officiel de l’OM, seulement quelques heures après la parution de l’article de France Football.

Vente de l’OM : quel est le projet de Gérard Lopez ?

Si la transaction n’a donc pas encore abouti, Gérard Lopez semble néanmoins avoir marqué un intérêt évident pour le club au point d’envisager une première négociation. Dans la conduite de ce dossier, il est notamment accompagné par Marc Ingla, ancien directeur marketing du FC Barcelone, qui a déjà tenté sa chance à l’élection présidentielle du club catalan en 2010. Certains partenaires de Lopez, associés dans plusieurs de ses projets comme Nekton, soutiendraient financièrement un rachat de l’OM.

Selon les informations dévoilées par L’Equipe, Lopez aurait formulé une première offre formelle de reprise à hauteur de 50 M€, incluant une garantie de passif à 100%. Une démarche qui s’expliquerait par certaines déconvenues rencontrées récemment par l’homme d’affaires luxembourgeois dans le monde du sport, notamment lors de la gestion de l’écurie Lotus F1 Team, devenue lourdement déficitaire en raison de l’effondrement de Lotus Cars. Néanmoins, l’existence d’une offre formelle est étonnante alors que l’homme d’affaires luxembourgeois n’est jamais entré en négociation exclusive avec la propriétaire de l’OM, période précédant généralement la conclusion d’une transaction de ce type et permettant d’évaluer au mieux les actifs (et le passif) afin d’affiner la proposition financière.

Enfin, si Gérard Lopez parvenait à ses fins en achetant l’OM, ce dernier ne devrait pas pour autant jouer le rôle de mécène pour le club phocéen. Alors qu’il ne pourra échapper à réaliser des premiers investissements d’ampleur pour relancer sportivement et sur le plan marketing la marque OM, Gérard Lopez possède plutôt le profil d’un financier cherchant à valoriser au mieux son actif. Via une politique de relance, le principal objectif de Lopez sera certainement d’atteindre l’équilibre budgétaire à moyen terme afin d’envisager une éventuelle plus-value à la revente. Une stratégie, digne d’un investisseur avisé, qui l’obligerait alors à négocier au plus serré avec Margarita Louis-Dreyfus…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à suivre notre page Facebook

 


Source photo à la Une : © Wikipedia.org (Hombrey)

Articles populaires

To Top
Tweetez13
Partagez
Partagez

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer