Economie

Le recrutement de Vidic a-t-il pesé sur les finances de l’Inter ?

La direction de l’Inter a annoncé hier avoir trouvé un accord pour résilier à l’amiable le contrat de son défenseur international serbe Nemanja Vidic. Si les deux parties sont parvenues à trouver un accord, l’Inter aura néanmoins réalisé une mauvaise opération financière en acquérant le joueur lors du mercato estival 2014. Explications…

A l’été 2014, lors de son arrivée au club, il avait été présenté comme une véritable recrue star. Il faut dire qu’à l’époque, Nemanja Vidic représentait un sacré coup réalisé par la direction de l’Inter Milan. Le solide défenseur central de Manchester United arrivait en tant que joueur libre du côté de la Serie A. Et malgré son âge relativement avancé – il avait à l’époque 32 ans – ses qualités physiques ne semblaient pas sur le déclin.

Pourtant, la bonne affaire espérée par l’Inter s’est rapidement transformée en fardeau pour la direction italienne. Blessé à de multiples reprises et notamment au dos, Vidic ne parviendra jamais à enchaîner les prestations de haut niveau au sein du championnat italien. S’il a réussi néanmoins à prendre part à 28 rencontres lors de la saison passée, Vidic n’avait toujours pas joué une seule minute avec le club milanais en cette saison 2015-16.

Finalement, après plusieurs semaines de négociations, les deux parties sont parvenues à trouver un accord pour rompre à l’amiable le contrat de l’international serbe. Au final, ce dernier aurait accepté de ne pas percevoir la dernière année et demi de salaire selon la presse italienne.

Malgré ce geste courtois réalisé par Vidic, le joueur aura tout de même coûté quelques 9,6 M€ en masse salariale durant son séjour à l’Inter. En plus de cette somme, le club a également déboursé une somme de 1,8 M€ pour régler les commissions d’agent et la prime de signature du joueur. Néanmoins, l’intégralité de cette dernière somme a été comptabilisée lors du bilan financier de la saison 2014-15. Le club n’avait alors pas appliqué d’amortissement linéaire en fonction du nombre d’années de contrat du joueur : un indice qui laissait déjà transparaître la négociation d’une rupture anticipée de contrat.

Abonnement Ecofoot Premium – S’abonner à notre version premium, c’est :

  • Accéder à 100% des contenus Ecofoot
  • Bénéficier de nos meilleurs contenus au format magazine
  • Soutenir le développement d’un média que vous appréciez




  • Au total, selon les calculs réalisés par le site Calcio e Finanza, Vidic aura ainsi coûté 4 668 € pour chaque minute jouée avec l’Inter. Une somme qui aurait néanmoins pu être bien supérieure si le joueur n’avait pas renoncé à l’intégralité des salaires liés à la durée de son contrat (3 ans). Le départ de Vidic permettra également de soulager la masse salariale 2015-16 du club milanais qui devrait avoisiner la barre des 120 M€.

    Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire foot-business. 


    Source photo à la Une : © Altom-italienskfodbold.dk

    Articles populaires

    To Top

    Send this to a friend

    En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

    Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

    Fermer