Economie

Vinci investit dans les enceintes françaises

Un vent de modernité souffle sur les stades français. Ayant reçu l’organisation de l’Euro 2016, la France en profite pour moderniser la plupart des stades. Le groupe numéro un français du BTP, Vinci en profite pour réaliser les travaux et s’emparer de la concession…

Une nouvelle filiale chez Vinci est née en 2012. Elle s’intitule « Vinci Stadium ». Son nom est sans ambiguïté possible sur la stratégie du groupe. Dans un contexte de crise économique, où le prix de l’immobilier est incertain dans les années à venir, Vinci parie sur les stades de football pour dynamiser son activité.

La stratégie de Vinci est simple : elle finance les travaux de construction et elle reçoit en retour la concession du stade pour une durée comprise entre 35 et 99 ans. La concession est renouvelable. Cela rentre dans le cadre d’un partenariat public-privé. Cela permet aux collectivités locales et territoriales de financer les travaux sans débourser d’argent et de rester propriétaire du stade.

Derrière ce partenariat, le club qui exploite le stade paie un loyer au propriétaire. Ce loyer comporte une part de variable liée aux recettes en billetterie. Le propriétaire est souvent la ville ou une autre collectivité locale. Cette même collectivité rétrocède une partie de cette somme à l’exploitant Vinci. L’entreprise de BTP a également des opportunités d’organiser des événements extra-sportifs comme des concerts. L’ensemble des recettes revient alors dans sa poche. Le club paie également des frais fixes à Vinci pour assurer l’entretien du stade.

Le partenariat public-privé gagnant pour tout le monde

Ce modèle est intéressant pour les trois parties liées à l’opération. Le club bénéficie d’une enceinte neuve sans débourser le moindre argent. Les collectivités territoriales, qui sont propriétaires des enceintes mais qui n’ont pas la moindre économie à investir dans les installations, bénéficient de l’apport d’une entreprise privée. Et sauf catastrophe sportive, Vinci sera également bénéficiaire dans l’opération.

Après avoir montré son savoir-faire dans la gestion de ce type de partenariat avec le Stade de France, Vinci est contacté par différentes municipalités pour la réalisation des nouveaux projets. Le groupe de BTP a déjà finalisé la livraison du MMA Arena du Mans et le stade Océane du Havre. Il s’est également chargé du projet du Hainaut à Valenciennes.

Stade Océane

Le Stade Océane du Havre, inauguré cet été, a été construit par Vinci.

Le prochain projet livré par Vinci sera le nouveau stade de Nice, l’Allianz Arena pour un coût estimé à 204 millions d’euros. Ensuite, le groupe s’occupera de la construction du nouveau stade de Bordeaux pour 184 millions d’euros. Il est également prévu que Vinci s’engage à hauteur de 100 millions d’euros dans la construction du Stade des Lumières de Lyon qui sera un projet entièrement privé. Mais le manque de liquidité de l’OL et le recours en justice déposé contre le permis de construire du stade refroidissent les ardeurs du groupe.

Mais si Vinci compte être largement gagnant à la fin de la concession, les catastrophes sportives ne sont pas à exclure. Le Mans en est l’illustration parfaite. Suite à la relégation du club en Ligue 2 et aux difficultés économiques rencontrées par le club, Vinci a dû accepter de diviser par deux le loyer du stade pour aider le club à sauver sa peau en Ligue 2 l’été dernier. Sur ce projet, qui a coûté 104 millions d’euros, Vinci n’est pas certain de rentrer dans ses frais à la fin de la concession. Pour récupérer le manque à gagner, la société de BTP n’hésite pas à organiser de plus en plus d’événements extra-sportifs au MMA Arena.

MMA Arena

Vinci ne fera pas une bonne affaire avec le MMA Arena.

Vinci ne peut pas être gagnant à tous les coups…

Google Plus

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer