Stratégie

Vinci obtient la gestion du stade Olympique de Londres

En concurrence avec le géant AEG, le groupe français Vinci a remporté l’appel d’offres concernant la gestion du stade Olympique de Londres. Durant 25 ans, l’opérateur français aura pour mission d’optimiser la rentabilité économique de l’enceinte en y organisant différents événements. Vinci devra également composer avec des partenariats signés avant la signature du contrat d’exploitation. Explications…

Désigné comme favori depuis de nombreux mois, le géant du BTP français Vinci a remporté l’appel d’offres concernant la gestion du Stade Olympique de Londres. Vinci a signé un contrat d’exploitation de 25 ans prenant effet dès cette année. Le groupe aura pour mission d’organiser un certain nombre d’événements au sein de l’enceinte permettant d’optimiser sa rentabilité économique.

La gestion d’un certain nombre d’enceintes françaises a fait la différence dans le dossier déposé par Vinci. Actuellement, le groupe gère déjà l’exploitation du Stade de France, de la MMA Arena ou encore de l’Allianz Riviera à Nice. Vinci devrait également s’occuper du nouveau stade des Girondins de Bordeaux.

« La signature du partenariat marque une nouvelle étape dans la vie de cette enceinte » a alors commenté David Goldstone, directeur général de la LLDC, société publique propriétaire du stade londonien. « Vinci possède une solide expérience dans la gestion d’enceintes sportives. Nous comptons sur ce partenariat pour organiser un certain nombre d’événements internationaux au sein de l’enceinte » a alors ajouté le dirigeant de la LLDC.

Le maire de Londres, Boris Johnson, s’est également félicité de ce contrat signé avec Vinci. « Cette signature constitue une excellente nouvelle dans notre volonté de laisser un héritage important des Jeux Olympiques de 2012 dans la ville de Londres » a ainsi commenté le maire londonien. « Vinci est un opérateur de niveau mondial. Il constituera un élément clé dans notre volonté de créer un stade spectaculaire offrant un nombre important d’événements aux Londoniens » a alors ajouté Boris Johnson.

Boris Johnson

Boris Johnson, maire des Londres, a salué la décision de confier la gestion du stade au groupe Vinci.

Vinci devra composer avec un certain nombre d’événements déjà planifiés

Si le groupe Vinci est heureux de décrocher ce contrat, sa mission ne sera pas forcément simple. L’entreprise française devra composer avec un certain nombre de décisions prises avant l’attribution de la gestion. Ainsi, la LLDC a entrepris des travaux d’aménagement de l’enceinte – afin de réduire la capacité du stade à 54 000 places contre 80 000 précédemment – à hauteur de 154 M£.

De plus, la LLDC a également attribué une concession d’exploitation de l’enceinte de 99 ans au club de West Ham United à partir de la saison 2016-17. Une concession qui a reçu de nombreuses critiques de la part des clubs voisins londoniens. En effet, les conditions financières ont été négociées de manière avantageuse par la direction de West Ham : le club paiera un loyer annuel de 2 M£ et reversera une infime part de son chiffre d’affaires billetterie à la LLDC.

Enfin, l’enceinte londonienne accueillera également de nombreuses rencontres de la Coupe du Monde de rugby qui se tiendra en 2015. Cinq rencontres de la compétition sont prévues au sein du Stade Olympique. Enfin, en 2017,  le stade londonien recevra également les championnats du monde d’athlétisme.

Ainsi, de nombreuses dates sont déjà réservées par tous les contrats signés au préalable entre la LLDC et les différents partenaires sportifs. Vinci devra donc composer avec un calendrier déjà chargé afin d’organiser de nouveaux événements. Une contrainte qui est extrêmement différente de l’exploitation du Stade de France et de la MMA Arena qui ne possèdent pas de club résident.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer