Interview

Le SPORTEM, haut lieu d’échanges entre professionnels du sport

Paris La Défense Arena

Avec ses conférences, son salon et ses moments dédiés au networking, le Salon Européen du Marketing Sportif (SPORTEM) est devenu un rendez-vous immanquable pour les professionnels de l’industrie sportive. Organisée par l’agence 3L, la 5ème édition aura lieu les 30 et 31 mars prochains à Paris La Défense Arena. Pour évoquer les nouveautés de cette édition 2020 tout en revenant sur les futures tendances du merchandising, Ecofoot.fr s’est entretenu avec Benjamin Richez, Business Manager de 3L.

Lors des premières éditions du SPORTEM, le salon avait un fort accent « merchandising ». Progressivement, les autres thèmes de l’industrie sportive ont fait leur apparition, à travers la variété des exposants et la journée de tables rondes. Quels seront précisément les thèmes abordés lors de cette édition 2020 ? Et comment ont-ils été définis ?

La création du SPORTEM en 2015 est partie du constat simple que le marché français ne disposait pas de rendez-vous annuel pour les professionnels du sport. Depuis la 1ère édition, notre souhait est de contribuer à notre niveau à la professionnalisation du sport business en France en permettant la découverte et le partage des solutions performantes et innovantes sur chaque métier du marketing sportif – sponsoring, billetterie, merchandising… La forte présence d’acteurs du marchandising était naturelle : lorsque l’on crée un événement de toutes pièces, il est plus facile de convaincre ses proches – fournisseurs, prestataires, partenaires… – que des personnes que l’on connait moins !

Pour l’édition #5, nous accentuons encore le virage pris lors de la dernière édition avec la volonté de représenter la diversité des acteurs du marketing sportif. L’accent sera mis très largement sur des produits et services de l’univers du marketing sportif au sens large, avec notamment des acteurs proposant des solutions de paiement mobile, de data management, de campagne marketing, de restauration…

Benjamin Richez

Concernant le choix des thèmes, nous mettons en place un comité dans le but de sonder nos partenaires institutionnels, des ayants droit et certains exposants « historiques » sur les tendances et les thématiques qui feront le sport business dans les années à venir. De ces comités ressortent des idées, des mots-clés qui nous permettent de construire des sujets que l’on espère attractifs. Avec toujours l’idée de conforter le positionnement « business » du SPORTEM, enjeu primordial pour nos exposants et visiteurs.

Pour cette édition #5, parmi les thèmes abordés, il y aura notamment :

  • Storytelling & fan experience : le fan-acteur au cœur de la stratégie
  • Tourisme, culture et sport : vers un développement des synergies
  • D’une marque sport à marque globale : stratégie de diversification des acteurs du sport
  • Influence, collab’ et co-branding : voie de développement des droits dérivés

Des speakeurs internationaux provenant de grandes institutions sportives interviendront sur ces différentes thématiques. Nous sommes fiers de compter parmi nos speakeurs cette année des clubs prestigieux comme l’OL, le Paris Saint-Germain, le Stade Toulousain, la Juventus mais aussi des acteurs incontournables de l’écosystème sport comme Paris 2024, la NBA, la Ligue Nationale de Rugby et la Route du Rhum.

Après deux éditions au stade Pierre Mauroy puis au Parc des Princes, le SPORTEM va élire domicile en cette édition 2020 à PARIS LA DEFENSE Arena. Comment avez-vous opté pour ce lieu ? Le SPORTEM sera-t-il à nouveau organisé en province lors des prochaines éditions ?

Les éditions réalisées au Stade Pierre Mauroy et au Parc des Princes ont vraiment été intéressantes. Nous remercions d’ailleurs les équipes du LOSC et du PSG qui ont contribué à la montée en puissance du SPORTEM. Le changement de localisation de Lille à Paris a été capital dans le développement du SPORTEM puisqu’il a permis de renforcer la résonnance européenne aussi bien chez nos visiteurs que nos exposants.

« Organiser l’édition 2020 à PARIS LA DEFENSE ARENA est un vrai gage de qualité »

Pour la 5ème édition, nous voulions un nouveau lieu porteur des attributs associés à notre événement. Notre volonté était de trouver un véritable partenaire et non un simple lieu locatif. Organiser l’édition 2020 à PARIS LA DEFENSE ARENA, le lieu « sportainment » par excellence avec une arena ultra-moderne, conçue pour développer les revenus est un vrai gage de qualité. A noter que PARIS LA DEFENSE ARENA est devenue « Partenaire Evénement » de cette édition.

Nous souhaitons par ce partenariat proposer une véritable expérience aux visiteurs en renforçant la dimension expérientielle permise par les nouvelles technologies présentes sur le salon, ou encore la possibilité offerte à certains exposants de promouvoir leurs solutions sur le plus grand écran d’Europe !

L’organisation du SPORTEM en province, voire même des éditions réalisées sur d’autres territoires nationaux sont des possibilités réelles pour le futur. Il faudrait bien évidemment réunir plusieurs facteurs permettant une forte valeur ajoutée – comme une ville et un site d’accueil attractifs, une envie et un dynamisme en local… – pour pouvoir concrétiser de tels projets.

Combien d’exposants et de visiteurs sont attendus pour cette édition 2020 ? Quelle sera la typologie d’exposants présente au SPORTEM ?

Nous recherchons plus la qualité que la quantité. Nous serions pleinement satisfaits d’atteindre les chiffres historiques de la dernière édition avec 750 visiteurs sur les 2 jours et 50 exposants représentant la diversité des acteurs du marketing sportif. Si la dimension merchandising sera encore présente – c’est dans l’ADN de 3L et cela constitue une attente forte de notre visitorat – l’accent sera mis très largement sur des produits et services de l’univers du marketing sportif au sens large, avec des acteurs proposant des solutions de billetterie, paiement mobile, de data management, de campagne marketing, de restauration… Nos « Partenariats Institutionnels » avec Le Tremplin et Sporsora devraient contribuer à cette diversité.

Parmi les nouveaux exposants, nous sommes ravis d’accueillir des leaders de leur marché qui souhaitent intensifier leur présence dans le sport comme Lyf Pay, Actito, Klox, Digifood ou encore Huddle Makers. A noter que Weezevent sur la partie billetterie, ou encore Topivo sur la partie food sont devenus des « Partenaires Corporate » de SPORTEM #5. Il y a aussi une ouverture de plus en plus grande vers des exposants européens. Des acteurs anglais, néerlandais ou belges nous ont déjà confirmé leur présence. Le SPORTEM #5 n’aura donc jamais aussi bien porté sa signature de Salon Européen du Marketing Sportif !

L’activité historique de l’agence 3L – anciennement Troisième Ligne – est d’accompagner les clubs professionnels et ayants droit dans leur stratégie de merchandising/licensing. Selon votre regard d’expert, quelles seront les prochaines grandes tendances dans ce secteur ? Comment les clubs professionnels doivent-ils s’y prendre pour développer durablement leurs activités de merchandising/licensing ?

Si le sport comporte quelques spécificités avec notamment l’importance du business eventday et l’impact des aléas sportifs, l’industrie du sport se doit d’adopter les codes et habitudes de consommation actuels. En 2020, il est par exemple indispensable de renouveler les gammes de produits fréquemment, de créer des produits porteurs de sens et affinitaires avec les cibles et de favoriser les prises de parole régulières autour d’événements. Ce sont des actions qui peuvent paraître chronophages et/ou pas assez génératrices de revenus à court terme mais qui permettent de construire une marque sur le long terme.

« L’industrie du sport se doit d’adopter les codes et habitudes de consommation actuels »

Il est par ailleurs nécessaire de multiplier les points de contacts qualitatifs, s’appuyer sur la meilleure connaissance client pour adapter les offres

Chez 3L et c’est encore plus vrai depuis que l’agence a rejoint VENISE GROUP, nous essayons de performer sur le triptyque FAIRE (sélection des produits, fournisseurs…), SAVOIR-FAIRE (création assortiment de produits, développement de thèmes graphiques…) et FAIRE SAVOIR (création et animation d’e-shops, stratégie d’ambassadeurs…) permettant de créer le cercle vertueux indispensable au développement durable des activités de merchandising/licensing.

Le SPORTEM, haut lieu d’échanges entre professionnels du sport
To Top

Send this to a friend