om analyse vidéo
Premium

« En L1, l’OM montre la voie à suivre en matière d’analyse vidéo »

Romain Biard / Shutterstock.com

Métier parfois méconnu, l’analyste vidéo a pourtant pris une place importante dans l’organigramme des clubs de football au cours des dernières années. Véritable outil d’aide à la décision, de nombreux choix sportifs de premier ordre reposent désormais sur un travail méticuleux d’analyse vidéo réalisé en amont. Mais quel est le rôle précis d’un analyste vidéo ? Quels sont les clubs européens qui exploitent au mieux l’analyse vidéo pour optimiser leurs performances ? Jonas Djian, Analyste Vidéo en freelance, nous éclaire sur ce métier-passion.

Quel est le champ d’intervention d’un analyste vidéo au sein d’un club de football professionnel ? Quelles sont ses principales missions ?

La vidéo constitue aujourd’hui une mine d’or d’informations. Utiliser la vidéo à bon escient constitue un solide atout dans l’amélioration des performances sportives. Le périmètre d’intervention de l’analyste vidéo est large et les missions peuvent être très variées. Globalement, un analyste vidéo fournit des données statistiques et réalise des montages vidéo pour aiguiller un staff technique dans ses choix tactiques.

Le travail d’analyse peut tout d’abord porter sur les joueurs de sa propre équipe. Une analyse détaillée des performances en match et lors des séances d’entraînement peut permettre à une équipe de corriger ses défauts et de peaufiner ses schémas tactiques. Aujourd’hui, l’analyse vidéo est utilisée dans tous les debriefs d’après-match mais également à l’issue des séances d’entraînement.

Un analyste vidéo peut également avoir pour mission de superviser les futurs adversaires de son club. Il aura alors un gros travail de préparation à mener pour identifier les forces et faiblesses des équipes rencontrées. Cela peut parfois s’apparenter à un véritable travail « d’espionnage ». Rien ne doit être laissé au hasard. Par exemple, une attention très particulière doit être portée aux déplacements sur les phases arrêtées, qu’elles soient offensives ou défensives. L’identification des schémas de jeu d’un adversaire demande de nombreuses heures de travail.

Enfin, les analystes vidéo ne sont pas toujours employés par des clubs professionnels. Certains profils, travaillant essentiellement en freelance, collaborent avec des agents ou directement avec des joueurs professionnels. Leur mission consiste alors à concevoir un clip promotionnel mettant bien avant les qualités du joueur en question. Une vidéo qui aidera alors l’agent à transférer son client dans un club plus huppé. C’est un outil supplémentaire qui permet de capter l’attention des directeurs sportifs et des décideurs.

Quelles sont les compétences à réunir pour être un « bon » analyste vidéo ?

L'accès à la totalité de l'article est réservé à nos abonnés Ecofoot Premium


Pas encore abonné à Ecofoot Premium ? S'abonner à Ecofoot Premium, c'est :

  • Accéder à 100% des contenus Ecofoot en ligne
  • Recevoir en avant-première nos magazines numériques
  • Soutenir le développement d'un média que vous appréciez


  • Magazine N°74


    « En L1, l’OM montre la voie à suivre en matière d’analyse vidéo »
    To Top

    Send this to a friend