girondins bordeaux développement
Economie

« Permettre au club de retrouver une indépendance financière d’ici 2023 »

REUTERS ERIC GAILLARD - stock.adobe.com

Recentrer le projet du club sur son cœur de métier pour renforcer son développement. C’est la nouvelle philosophie qui est suivie par le FC Girondins de Bordeaux depuis sa totale reprise en main par King Street. Alors que le club aquitain est particulièrement touché par les méfaits de la crise sanitaire et la défaillance de Mediapro – à l’image de la plupart des formations de Ligue 1 – sa direction ne perd pas pour autant de vue le cap fixé. Thomas Jacquemier, Directeur Général Adjoint du FC Girondins de Bordeaux, revient pour Ecofoot sur les nouveaux axes stratégiques devant contribuer à solidifier le modèle économique du club. Entretien.

Un peu plus de deux ans après son changement actionnarial, où en est aujourd’hui le FC Girondins de Bordeaux dans son projet de développement ?

Il y a clairement eu un changement de cap stratégique. Le schéma actionnarial a changé fin 2019 et le développement commercial – dont la hausse programmée des droits TV – qui devait porter la croissance du club, a été violemment mis à l’arrêt début 2020 par la crise sanitaire puis la sortie de Mediapro.

D’un point de vue sportif, l’équipe professionnelle, construite à l’arrivée des nouveaux actionnaires dès fin 2018 et sur 3 mercatos, a changé intégralement de management (staff, direction sportive) il y a moins de 6 mois. L’adaptation se fait donc encore aujourd’hui et commence à porter ses fruits. Nous avons des joueurs talentueux mais les 2 périodes actionnariales combinées à des erreurs de casting sur la première partie (fin 2018) ont ralenti l’amalgame avec l’équipe présente avant le rachat. Nous avions anticipé plus de départs ce qui a en partie bloqué et retardé l’émergence de nos jeunes.

De son côté, l’équipe féminine consolide ses progrès. On espère tous finir à cette 3ème place qualificative pour la Champions League qui serait amplement méritée.

Dans quelle mesure la crise économico-sanitaire actuelle perturbe-t-elle le club dans ses projets de développement ? Malgré la crise, le club parvient-il tout de même à faire avancer certains dossiers liés au développement de ses activités commerciales ?

L'accès à la totalité de l'article est réservé à nos abonnés Ecofoot Premium


Pas encore abonné à Ecofoot Premium ? S'abonner à Ecofoot Premium, c'est :

  • Accéder à 100% des contenus Ecofoot en ligne
  • Recevoir en avant-première nos magazines numériques
  • Soutenir le développement d'un média que vous appréciez


  • Magazine N°74


    « Permettre au club de retrouver une indépendance financière d’ici 2023 »
    To Top

    Send this to a friend