restauration b2c in-stadia
Expérience Fan

Comment développer significativement ses revenus de restauration B2C en jour de match ?

Photo dall.e

Les freins liés au développement du panier moyen restauration en jour de match sont nombreux. A commencer par les longues files d’attente aux buvettes qui dissuadent certains fans de consommer in-stadia. Certaines start-up ont néanmoins mis au point d’astucieuses solutions permettant de lever de telles barrières. C’est le cas notamment de Digifood qui propose aux organisateurs d’événements des services de click & collect et de livraison à la place très utiles pour désengorger les files d’attente. Ronald Gautruche, Co-Fondateur de Digifood, revient sur l’utilité de mettre en place de tels services dans son enceinte afin de développer ses revenus de restauration. Entretien.

La mise en place d’un service de click & collect ou de livraison à la place permet-elle d’augmenter le panier moyen restauration par spectateur en jour de match ?

Chez Digifood, nous avons désormais quelques années d’expérience derrière nous. On peut donc répondre positivement à cette question avec assurance en nous appuyant sur de la data. Intrinsèquement, la mise en place de tels services permet d’augmenter le nombre de transactions et in-fine le panier moyen restauration par spectateur. On observe une hausse incrémentale de commandes dès la mise en service du click & collect ou du click & delivery chez l’ensemble de nos clients. Néanmoins, c’est toujours compliqué d’isoler précisément l’effet de ce levier sur l’évolution des transactions et du panier.

Pourquoi ?

Quand on compare les chiffres d’une saison sur l’autre, de nombreux paramètres influent sur la consommation au stade. A commencer par les performances sportives. Un club qui réalise une super saison en année N va forcément attirer plus de monde au stade et augmenter ses ventes. S’il connait par la suite une baisse de régime en année N+1, la comparaison sera alors biaisée.

Mais les résultats sportifs ne sont pas le seul paramètre influençant les recettes grand public au stade. La météo joue aussi un rôle prépondérant. Durant la période estivale, les spectateurs auront tendance à consommer principalement des boissons fraiches. C’est un produit très attractif pour le développement du click & delivery par exemple.

Le jour et l’horaire de programmation du match sont aussi des éléments importants à prendre en compte. Jouer le vendredi soir, c’est toujours plus complexe pour développer ses activités de restauration car les spectateurs ont tendance à arriver plus tard au stade. Cela impacte les activités B2C dans sa globalité.

Quelles sont les conditions à réunir pour réussir le lancement d’un service de click & collect ou de click & delivery ? Les clubs (ou leurs concessionnaires) doivent-ils totalement réorganiser leurs activités de restauration au stade pour intégrer un tel service ?

Comment développer significativement ses revenus de restauration B2C en jour de match ?
To Top
Send this to a friend