classement budget ligue 1
Economie

Ligue 1 – Classement des budgets 2019-20

Romain Biard / Shutterstock.com

Le championnat de Ligue 1 affiche un budget moyen en hausse en cette saison 2019-20. Une tendance qui est alimentée par les cadors du championnat, dont certains sont parvenus à franchir des seuils symboliques en ce nouvel exercice. Eclairage.

105 M€. Pour la première fois de son histoire, la Ligue 1 est parvenue à franchir la barre des 100 M€ de budget moyen en cette saison 2019-20. Une prouesse d’autant plus appréciable que les nouveaux droits TV domestiques de la compétition n’entreront en vigueur qu’à compter de la saison prochaine.

Globalement, le championnat de L1 enregistre une progression de son budget moyen de plus de 6,6% par rapport à la saison dernière. 11 clubs de l’élite française affichent un budget prévisionnel en hausse par rapport à l’exercice 2018-19.

Une croissance tirée par les cadors du championnat ?

Si la future hausse des droits TV de Ligue 1 et l’inflation généralisée des montants sur les marchés des transferts permettent à une majorité de clubs d’afficher un budget prévisionnel en hausse pour cette nouvelle saison ; cette tendance haussière est principalement alimentée par les cadors du championnat. Ainsi, la médiane budgétaire affiche une progression de seulement 4% par rapport à la saison dernière, à hauteur de 47,5 M€.

Leader incontesté, le Paris Saint-Germain est parvenu pour la première fois de son histoire à dépasser la barre des 600 M€ de budget prévisionnel en plaçant le curseur à hauteur de 637 M€. Un montant en progression de plus de 15% par rapport à la saison dernière. L’entrée en vigueur des nouveaux contrats de sponsoring – avec Accor et Nike notamment – permettent au club parisien de franchir ce seuil symbolique. Les transactions enregistrées sur le marché des transferts – avec notamment la vente de certains joueurs formés au club après le 30 juin 2019 à l’image de Christopher Nkunku – viennent compléter ce budget significativement en hausse.

Autre fait marquant : l’Olympique Lyonnais franchit également pour la première fois de son histoire la barre des 300 M€ de budget prévisionnel. Un montant à partir duquel l’Olympique Lyonnais consacrera plus de 10 M€ au fonctionnement de sa section féminine et une enveloppe comprise entre 15 et 17 M€ aux activités de son centre de formation.

Doit-on parler d’un Big-6 français ?

Alors que seulement quatre clubs de Ligue 1 étaient parvenus la saison dernière à présenter un budget prévisionnel supérieur ou égal à 100 M€ ; six clubs français sont en capacité d’afficher un budget de fonctionnement à neuf chiffres pour cet exercice 2019-20 !

Le LOSC parvient même à gagner une place dans la hiérarchie en présentant un budget de 120 M€ pour cette nouvelle saison. Une somme en hausse de 30 M€ par rapport à la saison dernière, principalement due à la participation du club en Champions League. Le club nordiste a également déjà enregistré de juteuses opérations sur le marché des transferts, dont notamment la vente de Nicolas Pépé à Arsenal.

Autre nouveau venu dans le club des formations à plus de 100 M€ de budget : l’AS Saint-Etienne. Pour alimenter cette montée en puissance financière, le club stéphanois s’appuie également sur les importantes plus-values enregistrées sur le marché des transferts – dont les ventes de Cabella et de Saliba – sur sa future participation européenne et sur des facilités de trésorerie accordées par certains établissements bancaires en raison de ses excédents récurrents affichés saison après saison. Des prêts qui pourront être remboursés relativement facilement grâce à la vente de certains éléments, à la future hausse des droits TV et à l’augmentation des revenus marketing du club, ambitionnée par la direction stéphanoise.

Enfin, malgré l’absence de compétition européenne, l’AS Monaco et l’Olympique de Marseille parviennent à « limiter » la casse. Le club de la Principauté s’en sort mieux que son rival olympien en présentant un budget légèrement supérieur à 200 M€, comparable à celui de la saison dernière. Le trading de joueurs sera très certainement la source principale venant abonder ce budget de fonctionnement. Du côté phocéen, l’OM présente un budget en baisse de 65 M€. Une restriction impérative pour répondre aux exigences du Fair-Play Financier. Le club marseillais perd ainsi une place au classement et se situe désormais au 5ème rang français. Soit son classement de la saison dernière…

Ligue 1 – Classement des budgets 2019-20

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer