Economie

Didier Quillot dévoile ses projets pour améliorer l’attractivité de la L1

didier quillot attractivité ligue 1

Lors d’un excellent entretien accordé à nos confrères des Décideurs Magazine, le nouveau Directeur Général de la LFP Didier Quillot s’est confié sur les projets actuellement mis en place pour améliorer l’attractivité et la compétitivité de la Ligue 1. Le nouveau dirigeant du football professionnel français ne manque pas d’idées pour moderniser notre football. Eclairage…

Depuis son intronisation, un vent de modernité souffle sur la Ligue de Football Professionnel. En véritable capitaine d’industrie, le nouveau Directeur Général de la LFP Didier Quillot souhaite rapidement faire bouger les lignes, afin d’améliorer au plus vite l’attractivité d’un football professionnel français tant décrié au cours des dernières années.

A quelques jours de la reprise de la Ligue 1, le nouveau patron de la LFP s’est exprimé lors d’un entretien accordé à nos confrères des Décideurs Magazine sur les projets initiés afin d’accroître au plus vite la compétitivité du football français. Outre les dossiers déjà lancés (création d’un All Star Game made in USA, lancement d’un championnat d’e-sport en collaboration avec EA Sports…), Didier Quillot est revenu sur cinq points précis qui doivent permettre à la L1 de séduire davantage de public.

Les deux premiers chantiers concernent les enceintes sportives. Après les critiques ayant émergé lors de l’EURO 2016 suite à la mauvaise qualité de certaines pelouses, Didier Quillot veut renforcer le championnat des pelouses initié il y a trois ans en le dotant d’un budget non-négligeable permettant de récompenser les meilleurs élèves. Elément indispensable à la pratique du beau jeu, le boss de la LFP espère convaincre les clubs de réaliser davantage d’investissements dans ce domaine via cette incentive financière.

En plus des pelouses, Didier Quillot compte également accorder une attention particulière aux tribunes. « Le remplissage des stades et l’animation des gradins sont décisifs et la Ligue transmet à chaque club les meilleures pratiques du championnat. Un Stadium Tour sera organisé en novembre à New-York avec une quinzaine de clubs pour s’inspirer des best practices locales » a ainsi précisé l’ancien dirigeant d’Orange.

Avant même la conclusion de ces deux premiers chantiers, de nombreux clubs de Ligue 1 ont entrepris d’importants travaux durant cette période estivale afin de répondre au plus vite aux nouveaux impératifs de la LFP. Du côté du FC Lorient, 3 M€ de travaux – dont 1,5 M€ directement par le club merlu – ont été investis pour reconfigurer le stade du Moustoir (changement de pelouse, remplacement de 9 200 sièges, installation de bancs de touche baquets, rénovation des espaces VIPs…). Le SCO Angers a également décidé de changer sa pelouse, investissant de sa poche près d’un million d’euros pour obtenir une surface nouvelle génération.

La L1 dépassera-t-elle rapidement le cap des 2 milliards d’euros de recettes opérationnelles ?

Outre l’amélioration des enceintes sportives et de la qualité des prestations fournies, Didier Quillot souhaite également améliorer l’arbitrage en créant une structure d’élite, au service des meilleurs arbitres du championnat, pour qu’ils puissent exercer leur métier dans de meilleures conditions. La réalisation télévisuelle est également un dossier actuellement ouvert, avec la volonté exprimée par la LFP de revoir le positionnement des caméras – avec une installation plus basse – permettant une meilleure retransmission. Néanmoins, une telle modification ne sera pas immédiatement effective dans tous les stades en raison d’impossibilité technique au sein de plusieurs enceintes, obstruant le champ de vision de certaines places commercialisées.

Enfin, dernier chantier, et non des moindres, Didier Quillot souhaite avoir une influence sur le style de jeu déployé par les formations de Ligue 1 en le rendant plus offensif. Pour concrétiser un sujet difficilement maîtrisable pour la LFP, le Directeur Général de la LFP s’est directement adressé à la direction technique nationale afin de procéder à des changements dans le programme de formation des nouveaux entraîneurs, permettant de prôner une philosophie plus offensive.

Même s’il existe des chantiers annexes (réforme de la fiscalité, nouvelles rentrées financières via la commercialisation d’un naming en L1…), la conduite des premières réformes instaurées par la LFP devrait permettre au football professionnel français d’être plus séduisant et d’accroître tous ses centres de profits (billetterie, sponsoring, merchandising, droits TV à l’issue des contrats en cours…). Une augmentation de recettes qui engendrera une réduction des pertes voire un retour aux profits, élément capital pour attirer de nouveaux investisseurs au sein du championnat de France. Un cercle vertueux que Didier Quillot souhaite instaurer le plus tôt possible même si ce dernier espère être en position de force à l’horizon 2020, date du prochain appel d’offres des droits TV domestiques de la Ligue 1…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous abonner à notre compte Twitter


Source photo à la Une : © Capture d’écran vidéo (BFM Business)

Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer