Economie

Nouvelle source de revenus pour la Chinese Super League ?

chinese super league revenus esport

Alors que la Chinese Super League cherche à développer ses recettes commerciales, le Board du championnat chinois a dernièrement dévoilé la signature d’un contrat d’un nouveau genre.

La Chinese Super League sera-t-elle à l’origine d’un rééquilibrage des relations entre éditeurs de jeux vidéo et ayants droit ? Alors que les leaders du secteur tels qu’EA Sports tardent à finaliser un accord avec la CSL pour inclure le championnat chinois dans les nouvelles versions de leur opus, les dirigeants du championnat chinois ont dernièrement annoncé la signature d’un contrat d’un nouveau genre avec un éditeur local.

La société chinoise Crazy Sports a ainsi acté un accord commercial de 6 ans avec le Board de la Chinese Super League. L’éditeur s’est notamment engagé à créer une simulation de football basée sur les 16 équipes disputant le championnat de Chinese Super League.

Selon les informations rapportées par la presse chinoise, Crazy Sports aurait déboursé une somme supérieure à 100 M‎¥ (12,7 M€) pour exploiter les droits de la Chinese Super League. Un montant qui n’accorde pas l’exclusivité à l’éditeur chinois.

Si ce contrat permet au championnat chinois de renforcer ses recettes commerciales, la direction de la Chinese Super League mise sur le développement des compétitions eSport diffusées en streaming pour générer d’importantes rentrées financières additionnelles.

L’eSport pourrait rapporter gros à la Chinese Super League !

 « La direction de la Chinese Super League est dévouée à l’expansion de la compétition et au renforcement de sa valeur commerciale. Le développement de rencontres de CSL en ligne constitue une nouvelle source de revenus pour le championnat » a ainsi déclaré Ma Chengquan, Directeur de la Chinese Super League, sans dévoiler plus de précisions sur le partage des revenus entre les deux partenaires.

[ssp id= »253677351″ embed= »true » width= »100% »]

Selon Peng Xitao, Directeur Général de Crazy Sports, la diffusion de compétitions d’eFootball en Chine pourrait rapporter jusqu’à 1 milliard de yuans (127 M€) à l’horizon 2020 ! Une manne que la Chinese Super League compte capter en partie en verrouillant les partenariats.

Pas très connu dans le secteur des jeux vidéo, Crazy Sports opérait initialement dans le secteur des loteries en ligne. Néanmoins, la firme a été contrainte de diversifier ses activités suite à la nouvelle règlementation mise en place en Chine, interdisant depuis 2015 les e-loteries.

Toutefois, Crazy Sports compte largement se servir de son fichier clients de plus de 100 millions d’adresses mails pour les convertir en gamers. Une base clients qui a certainement constitué un argument de poids afin de convaincre la direction de la CSL d’initier une telle collaboration…

Source photo à la Une : Capture vidéo Youtube

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer