Economie

L’Inter FC enregistre plus de 24 M€ de pertes !

Inter FC déficit
Fabrizio Andrea Bertani / Shutterstock.com

Malgré les efforts réalisés par son nouvel actionnaire majoritaire, l’Inter FC a de nouveau enregistré un résultat net lourdement déficitaire lors du dernier exercice. Un déficit qui pourrait poser problème dans le cadre du fair-play financier…

Si l’Inter FC a retrouvé des couleurs sur le plan sportif en cet exercice 2017-18, en revanche, sur le plan comptable, le club lombard n’a pas encore rétabli l’équilibre budgétaire. Conformément aux saisons précédentes, les Nerazzurri ont de nouveau enregistré un résultat net déficitaire.

Néanmoins, l’Inter FC est tout de même parvenu à réduire ses pertes. Alors que le club affichait des pertes abyssales supérieures à 140 M€ à l’issue de la saison 2014-15, la direction de l’Inter FC a présenté un résultat net déficitaire à hauteur de 24,5 M€ lors de la saison 2016-17.

Cette réduction des déficits est notamment due au soutien direct apporté par le nouvel actionnaire majoritaire du club, le groupe chinois Suning. Un soutien important qui a notamment permis au club de franchir à nouveau la barre des 250 M€ de chiffre d’affaires.

Dans le détail, Suning a notamment aidé le club à considérablement développer ses recettes commerciales. Ces dernières sont passées de 47,1 à plus de 110 M€ alors que les principaux contrats du club – sponsoring maillot et équipementier – n’ont pas évolué.

Outre les investissements directs réalisés par le groupe chinois pour acquérir des espaces de visibilité, Suning a également activé ses réseaux pour favoriser le développement de l’Inter FC sur les principaux marchés asiatiques. Dans le rapport comptable du club lombard, il y est notamment précisé la signature d’un accord de « consulting » avec une société chinoise, favorisant ainsi le développement de la marque Inter FC en Chine, en Malaisie, à Singapour, en Indonésie, au Japon et en Corée du Sud.

Au-delà des recettes commerciales, l’Inter FC enregistre également un haut niveau de recettes dans la catégorie « autres revenus ». Parmi les 40 M€ engrangés, une dizaine de millions d’euros sont dus à des accords dans le domaine de la formation contractés avec Suning, afin d’exporter le savoir-faire du club au sein d’académies chinoises.

La participation à l’édition 2016-17 de l’Europa League a également permis à l’Inter FC d’accroître ses revenus médias. Cette présence en C3 a ainsi aidé l’Inter FC à dépasser de nouveau la barre des 80 M€ de recettes télévisuelles.

Malgré cette hausse importante de chiffre d’affaires, l’Inter FC n’est tout de même pas parvenu à rétablir l’équilibre de ses comptes. Car, entre-temps, le club a également investi pour améliorer sa compétitivité sportive. La masse salariale a ainsi fortement augmenté, passant de 116 M€ en 2014-15 à plus de 150 M€ lors du dernier exercice. Et l’Inter FC a également supporté une balance des transferts lourdement négative, à hauteur de 26,4 M€.

[ssp id= »102029299″ embed= »true » width= »100% »]

Enfin, en raison de son haut niveau d’endettement – l’Inter FC affichait une dette nette de plus de 400 M€ au 30 juin 2017 – le club lombard doit également affronter un résultat financier négatif de l’ordre de 32,5 M€. Un montant qui plonge ainsi les comptes du club dans le rouge.

Ce nouveau résultat net négatif pourrait occasionner de nouvelles sanctions à l’encontre du club de la part de l’UEFA. Déjà sanctionné en 2015 pour non-respect du fair-play financier, l’Inter FC s’était alors engagé à retrouver l’équilibre budgétaire pour la saison 2016-17. Néanmoins, le club lombard pourra tout de même mettre en avant la courbe de réduction de ses déficits et ses prévisions de résultat positif pour 2018 pour solliciter la clémence des experts de l’UEFA. Affaire à suivre…

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer