Economie

Mercato hivernal : le Big 5 a dépensé plus d’un milliard d’euros !

mercato hivernal dépenses football européen
CosminIftode / Shutterstock.com

Pour la première fois depuis sa création, les cinq principaux championnats ont dépensé plus d’un milliard d’euros en transferts lors du dernier mercato hivernal selon une étude produite par le CIES.

Ceux qui prédisent l’éclatement imminente d’une bulle spéculative devront encore patienter. En effet, selon les données récoltées dernièrement par le CIES, les cinq principaux championnats européens – Premier League, Liga Santander, Serie A, Bundesliga et Ligue 1 – ont investi plus d’un milliard d’euros dans les transferts lors du dernier mercato hivernal.

Cela constitue tout simplement un nouveau record depuis l’instauration de cette période des transferts. La somme totale est en hausse de 35% par rapport au mercato hivernal 2017, au cours duquel les clubs des cinq principaux championnats européens avaient déjà battu un record.

Sans surprise, le championnat de Premier League contribue lourdement à cette tendance inflationniste. Au total, les 20 clubs de l’élite anglaise ont dépensé près de 550 M€ lors du dernier mercato hivernal, représentant ainsi plus de 50% des dépenses totales du Big 5 européen.

Toutefois, malgré d’importantes dépenses, le championnat anglais n’affiche pas la balance des transferts la plus déficitaire. Sur ce critère, la Premier League est devancée par la Liga Santander. Le championnat espagnol a ainsi enregistré un déficit de l’ordre de 188 M€. Un déficit qui est largement dû au montant déboursé par le FC Barcelone pour recruter Philippe Coutinho en provenance de… Liverpool FC.

Du côté de la Ligue 1, malgré quelques mouvements retentissants – l’AS Monaco a notamment déboursé 25 M€ pour recruter la pépite italienne Pietro Pellegri en provenance du Genoa – les clubs français sont globalement restés prudents dans leurs investissements. Au total, la L1 a investi 61 M€ sur le marché des transferts et a même enregistré une balance excédentaire de 14 M€ sur l’ensemble de la période.

Des chiffres qui s’expliquent notamment par la situation du Paris Saint-Germain. Limité dans ses investissements par les règles imposées par l’UEFA dans le cadre du fair-play financier, le club parisien a même dû adopter une position de club vendeur pour montrer patte blanche aux experts de l’ICFC. Le club parisien a notamment finalisé le transfert de Lucas vers Tottenham lors des derniers jours du mercato hivernal.

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer