Interview

B. Parrot (Stade de Reims) : « Créer une identité qui a du sens »

Photo : Stade de Reims

Comment concevoir un logo au design épuré tout en y intégrant les symboles forts de son histoire et de son territoire ? C’est le défi qu’est parvenu à relever le Stade de Reims à travers son nouveau logo, conçu par l’agence Leroy Tremblot, et qui sera adopté à compter de cette saison 2020-21. Pour mieux comprendre les décisions ayant conduit à la réalisation de ce nouveau logotype, Ecofoot.fr s’est entretenu avec Benjamin Parrot, Directeur Communication & Marketing du Stade de Reims.

Comment est né ce projet de refonte de logo au club ? Comment avez-vous choisi de travailler avec Leroy Tremblot sur ce projet ?

La refonte de l’identité du club était un vrai serpent de mer. Le précédent blason datait de 1999, et au-delà de son esthétisme qui comportait des éléments quelque peu datés comme la stylisation du ballon de football, c’est surtout son caractère représentatif qui questionnait… Le signe central qui apparaissait comme une représentation de l’ange au sourire, un emblème rémois, n’était pas forcément des plus évocateurs au premier coup d’œil. Et le travail préparatoire que l’on avait pu mener indiquait que l’attachement s’était fait plus sur la durée de vie du logo, l’habitude créée, que par ce qu’il incarnait.

Ancien logo vs Nouveau logo – Stade de Reims

Le logotype qui symbolise le mieux le Stade de Reims, c’est celui orné de la bouteille de champagne, celui du Grand Reims. Et si ce blason, contrairement à ce qu’on peut croire, a été peu présent sur les tuniques de match, il est iconique. Il a par ailleurs bien traversé le temps avec ce côté délicieusement vintage que l’on adore de manière unanime au sein du club. A tel point qu’on a décidé de le relancer en 2016 sur certains produits collector, on a alors bien vu que sa cote d’amour restait intacte ! Ainsi, quand nous nous sommes lancés dans ce chantier de nouvelle identité en 2018, nous étions animés par une seule idée : moderniser les lignes de ce blason « bouteille ». Le travail liminaire qui a été mené a malheureusement rendu cet objectif utopique et même impossible du fait de la loi Evin. Pendant 6 mois, des juristes ont travaillé sur cette relance pour nous apporter ce verdict.

Logo bouteille du Stade de Reims

Dès lors nous avons travaillé en mode projet sur une nouvelle composition pendant un peu plus d’un an. Au sujet du choix de Leroy Tremblot, c’est une si ce n’est la référence dans le domaine de la création de territoire de marque. Faire appel à LT a été évident, d’autant que nous avions déjà des liens étroits avec Lafourmi par ailleurs. Et j’ajouterai sur ce point qu’il y a un côté symbolique dans cette collaboration puisqu’il s’agit du dernier dossier d’envergure d’Antoine Tremblot qui vient de confier les clés de l’agence à Dominique Jubert. Le regard précis et expérimenté de cette doublette a été éclairant tout au long de nos échanges.

Globalement, comment ce nouveau logo a-t-il été accueilli par les supporters du Stade de Reims ? Avez-vous également reçu des retours de la part de vos partenaires ?

L'accès à la totalité de l'article est réservé à nos abonnés Ecofoot Premium


Pas encore abonné à Ecofoot Premium ? S'abonner à Ecofoot Premium, c'est :

  • Accéder à 100% des contenus Ecofoot en ligne
  • Recevoir en avant-première nos magazines numériques
  • Soutenir le développement d'un média que vous appréciez


  • Magazine N°71


    B. Parrot (Stade de Reims) : « Créer une identité qui a du sens »
    To Top

    Send this to a friend