Economie

Naming du Stade Vélodrome : quels sont les enjeux de l’accord signé avec Orange ?

naming vélodrome orange

Vendredi dernier, la municipalité de Marseille et le concessionnaire du stade Arema ont officialisé la signature d’un contrat de naming avec le groupe de télécommunications Orange. Un accord qui aidera le concessionnaire à remplir ses objectifs de recettes mais qui ne devrait avoir aucun impact financier pour la ville de Marseille et le club phocéen. Explications…

Les supporters de l’Olympique de Marseille comme les médias vont devoir s’y habituer. Désormais, le stade Vélodrome sera rebaptisé Orange Vélodrome pour les 10 prochaines saisons en raison d’un accord de naming signé entre l’opérateur Orange et le concessionnaire du stade Arema. La signature de ce partenariat a été officialisée par les deux acteurs vendredi dernier, en compagnie de la municipalité de Marseille représentée par son maire Jean-Claude Gaudin.

Fort heureusement, malgré la conclusion de cet accord commercial, la compagnie Orange a eu la présence d’esprit de conserver tout de même le mot Vélodrome dans la dénomination du stade. « Du point de vue de l’image, de la force, de l’impact, ça aurait été stupide d’abandonner le mot de Vélodrome, parce que c’est une marque, une identité très forte » a alors confié Stéphane Richard, PDG d’Orange, lors d’une interview accordée à nos confrères du Phocéen.




Si le partenariat a été présenté en grandes pompes, aucun élément financier n’a été révélé au cours de la conférence de presse. Néanmoins, d’après les informations révélées par la presse locale, Orange devrait verser 2,7 M€ par exercice pour bénéficier du droit de naming de l’enceinte. Une somme en conformité avec le marché du naming en France mais qui est en revanche très éloignée des aspirations de Jean-Michel Aulas concernant le naming du Parc OL. Le président de l’Olympique Lyonnais réclamerait une somme avoinant 12 M€ par saison pour céder ce type de droits, un prix qui aurait d’ailleurs refroidi Orange un temps intéressé pour accoler son nom à l’enceinte rhodanienne. Un partenariat qui n’a d’ailleurs pas fait plaisir au président lyonnais, qui s’est exprimé chez nos confrères d’Olympique-et-lyonnais.com.

Le naming du Vélodrome profitera-t-il à l’Olympique de Marseille ?

L’Olympique de Marseille ne sera pas concerné financièrement par la signature de ce partenariat de naming. D’après l’engagement contractuel conclu entre la ville de Marseille et Arema au sujet du réaménagement du Stade Vélodrome, la somme devrait être directement reversée au concessionnaire. Le montant du naming aidera Arema à générer ses 12 M€ de chiffre d’affaires annuel conformément au business plan initial. Néanmoins, l’OM profitera tout de même de l’installation de 1 000 bornes wifi promise par l’opérateur, permettant de transformer le Vélodrome en stade connecté. Un élément qui constitue un plus dans le dossier de vente du club.

Abonnement Ecofoot Premium – S’abonner à notre version premium, c’est :

  • Accéder à 100% des contenus Ecofoot
  • Bénéficier de nos meilleurs contenus au format magazine
  • Soutenir le développement d’un média que vous appréciez




  • La municipalité n’est également pas concernée par cet échange financier. L’accord de naming signé entre Orange et Arema ne changera pas sa dotation versée à Arema pour le financement et l’entretien de… l’Orange Vélodrome. La mairie de Marseille doit s’acquitter d’une redevance annuelle de 11,5 M€. Une somme qui est en partie financée par le loyer versé par l’Olympique de Marseille pour exploiter l’enceinte. Le club phocéen débourse 4 M€ de montant fixe par an. Et la municipalité possède également un intéressement à hauteur de 20% sur les revenus de billetterie au-dessus de 20 M€ par exercice générés par l’OM.

    Un loyer qui ne suffit pas aujourd’hui à payer l’intégralité de la redevance annuelle due à Arema. Et Jean-Claude Gaudin a d’ores et déjà annoncé qu’il souhaitait à l’avenir augmenter le loyer de l’OM concernant l’exploitation du Vélodrome. Une nouvelle qui ne doit pas vraiment rassurer tout investisseur potentiellement intéressé par le rachat du club…

    Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire 


    Source photo à la Une : © Wikipedia.org (Challengeputeaux)

    Articles populaires

    To Top

    Send this to a friend

    En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

    Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

    Fermer