Stades

Des investissements publics pour rénover une enceinte madrilène ?

investissement stade rayo vallecano

La Communauté de Madrid va investir une somme conséquente pour rénover les installations sportives d’un club professionnel de la ville.

Que la population madrilène se rassure. Ayant généré un chiffre d’affaires supérieur à 670 M€ au cours du dernier exercice, le Real Madrid n’aura pas besoin d’argent public pour boucler son projet de rénovation du stade Santiago Bernabéu dont le coût total est estimé aux environs de 400 M€.

En revanche, la Communauté de Madrid devrait bel et bien réaliser un investissement important pour rénover une enceinte dont elle est propriétaire mais qui est exploitée par un club professionnel. Ainsi, la collectivité madrilène va débloquer une enveloppe de 1,8 M€ pour procéder à des travaux de remise en état du stade de Vallecas, actuellement utilisé par le Rayo Vallecano.

Une somme qui ne sera pas de trop pour colmater les brèches d’un stade qui se trouve aujourd’hui dans un état « lamentable » selon les propos tenus dernièrement par Ana Perpiñá, Directrice Générale de l’Urbanisme auprès de la collectivité madrilène.

Lors du dernier trimestre 2015, la municipalité de Madrid a accepté d’investir 81 000 € pour réaliser des travaux urgents afin de permettre au Rayo de poursuivre l’exploitation du stade. Un montant qui doit bientôt être remboursé par la région madrilène.

Les projets privés de stades se multiplient dans le football européen

A noter qu’au début des années 2010, le Rayo Vallecano a cessé de payer son loyer pour exploiter le stade pour des raisons de solvabilité. Néanmoins, le club a depuis réglé ses problèmes de passif et assure à nouveau le paiement de ses loyers. Le club possède un bail de 30 ans avec la Communauté, arrivant à expiration en 2019.



Enfin, le recours aux investissements publics pour assurer la construction/maintenance/modernisation de projets de stade au sein du football professionnel n’est plus vraiment la tendance suivie par le football européen. De nombreux projets, financés à 100% par des investissements privés, se développent au sein du Vieux Continent.

En Angleterre, le club d’Everton FC cherche à boucler un budget de 300 M£ pour construire un nouveau stade de 60 000 places dans le nord de Liverpool. Tottenham a également contracté plusieurs prêts, notamment auprès d’établissements américains, pour financer son projet de nouveau stade à 800 M£. Enfin, en France, le FC Nantes s’est dernièrement associé au groupe immobilier Réalités, pour bâtir un nouveau stade à 200 M€. Des projets dans lesquels les collectivités locales ne devraient pas verser un centime.

Source photo à la Une : Ecofoot.fr

Articles populaires

To Top
Tweetez7
Partagez2
Partagez

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer